10/07/2016

Les taureaux peuvent aussi tuer, par bonheur

Il n'y a pas que des mauvaises nouvelles dans ce bas monde. En voilà une bonne.

Cela s'est passé en Espagne, aujourd'hui. Dans l'une de leur sinistres comédies sanguinaires et mortuaires, au nom de corrida. Non que je les regarde, ne pensez pas. Juste que des nouvelles en ont parlé, et les présentateurs étaient déconfits. L'on comprend bien qu'ils ne pussent montrer une certaine joie mais là, ils avaient vraiment choisi leur camp.

Je doute que de jeunes gens parcourent ces lignes, mais s'il y en avait, c'est peut-être mieux qu'ils partent. Ils risqueraient d'avoir le même choc que j'ai eu, dans ma jeunesse, avec les bébés phoques, me faisant me demander où j'étais tombé, ce qu'était l'humain, et si j'avais vraiment ma place par ici. Questions d'ailleurs récurrentes par la suite, mais dois-je le dire.

Le taureau était donc torturé, depuis un moment. Il était ensanglanté, quelques harpons plantés sur lui. Par un homme. Enfin, un type. La foule était en chaleur, assoiffée de sang, à admirer ce spectacle. Elle a même payé pour cela, ne l'oublions pas. Mais soudainement, le taureau l'a touché à son tour, le type. Presque harponné, aussi. Et de le faire passer de vie à trépas dans les minutes qui suivirent, dans son beau costume coloré. Et sur le lieu des crimes.

Certes, le taureau a subi le même sort. Pensez donc, on n'allait pas le soigner, ni le gracier. Mais au moins, c'est toujours dur mais ça console quelque peu, on ne lui a pas coupé les oreilles et la queue, ou que sais-je, avant de l'occire, comme les milliers d'autres avant lui. C'était d'ailleurs déjà le troisième de l'après-midi, à cet endroit-là de Madrid. Pour quelques toréadors tués dans le pays, parfois, celui d'aujourd'hui étant le premier du siècle, les autres c'était avant, malheureusement.

Certes aussi, dans d'autres villes par là-bas, ce sont des gens qui s'offrent en pâture aux taureaux. Ils se font courir après, charger, souvent blesser, et parfois tuer. Cela indique tout de même le niveau qu'ont certaines personnes dans ce pays où, soit dit en passant, il y a plusieurs choses qui commencent à sentir mauvais, nous y reviendrons peut-être. Mais les corridas, elles, puent.

Je préférerais ne pas avoir à écrire cela. À faire autre chose de mon samedi minuit. Mais finalement, je suis infiniment et impitoyablement heureux de pouvoir partager cette bonne nouvelle sur la toile, avec le souhait qu'elle soit lue loin à la ronde.

Cela mérite une traduction...

Commentaires

Toucher à leur "culture", comment osez-vous...?

Écrit par : Farux | 10/07/2016

Voilà que Bluewin, sorte de succursale du minable Matin, titre "Choc, le taureau tue le toreador...". Ils ont une pensée pour les dizaines de milliers de taureaux torturés, ces gens??

Écrit par : JDJ | 10/07/2016

Que penser de ces DEBILES qui se font courir après par les bêtes? Ou est-ce des bêtes qui courent après des cons...

Écrit par : AdM | 11/07/2016

Un toréador occit, c'est toujours une bonne nouvelle. J'espère en plus, qu'il en a bien bavé, avant de s'éclipser.

Écrit par : Laurent Lefort | 11/07/2016

Je ne suis pas plus que ça un aficionados de corrida, mais de lire des textes d’une telle bêtise, avec un rare mépris pour une culture dont vous ne semblez pas savoir grand-chose, sans oublier son lot d’idées reçues et autres préjugés me poussent à réagir.

C’est juste que si quelqu’un (non suisse) venait nous donner des leçons sur les combats de reine, la fondue ou encore le
yoddle, tout le monde ici serait choqué d’une telle ingérence dans notre culture.

Il faudrait donc pouvoir tenir compte de ça avant de s’en prendre bêtement à une tradition millénaire qui voit des taureaux avoir la plus belle vie qui soit durant les années qui précédent leur mise à mort puis effectivement une dernière demi-heure un peu compliquée voir, apparemment, révoltante pour certains.

Pas de quoi fouetter un chat selon moi et encore moins de se réjouir de la mort d’un homme, mais bon.... visiblement le respect des cultures différentes n'est pas votre fort....

Écrit par : Vincent | 11/07/2016

@ Vincent: Je ne suis pas étonné de vos propos. Vous et moi, c'est les aimants contraires.

Hallucinant de voir que vous comparez des combats de reines (bof, à mon goût), la fondue ou un type de musique, avec la corrida qui est une véritable torture d'animaux. Oui, hallucinant, vraiment.

Vous la vie du tortureur vous importe, celles de ses victimes aucunement. Je prends le pari que vous êtes de ceux qui sont sociétalement nuisibles au point de toujours trouver des excuses aux criminels et autres voyous.

De plus, vous vous avancez crânement en affirmant mon absence de connaissance de cette "culture". Les cultures, déjà, ça évolue. Aurait-on dû garder, par exemple, celle qui consistait à tuer les valais lorsque les rois mouraient ?

Que je la connaisse ou non, peu importe. Mais que dites-vous aux 50% d'Espagnols qui sont absolument contre cette barbarie, au point parfois de se peindre en rouge et se coucher devant les arènes, hein ? Vous les traitez de quoi ?!

Je trouve que l'on peut encore avoir le droit d'être pour cette barbarie, mais c'est infâme de critiquer et de traiter de bêtes ceux qui se battent contre.

Je vous prie de ne pas en rajouter et l'on en reste là.

Écrit par : Danijol | 11/07/2016

Vincent et ses leçons de morale légendaires à deux balles. Est-ce que l'on vient vomir sur votre blog ? Vous n'arrêtez pas de vous faire remettre à votre place, mais vous persistez.

Écrit par : Laurent Lefort | 11/07/2016

Quel bonheur ? Tuer ? Bof, aucun bonheur à tuer un Homme et aucun à tuer un animal.

Écrit par : Archi-Bald | 11/07/2016

@ Archi-Bald: Sur le fond, ok.

En revanche, qu'un animal torturé à quasi-mort tue le type qui lui a fait ça, après qui l'a fait à peut-être une centaine d'autres taureaux, oui, pour moi c'est un vrai et assumé bonheur.

Écrit par : Danijol | 11/07/2016

Dans une partie de l'Espagne, dans toute la Catalogne "civilisée", les corridas ont été interdites voici quelques mois. Je pense que dans quelques dizaines d'années, même chose en Espagne tout entière. Tombe pas dans les pommes machin vincent, moi comme espagnol ça me révolte et ça me dégoute.

Écrit par : alberto moreno | 11/07/2016

Mais Laurent Lefort, vous êtes le bienvenu sur "mon" blog, comme Danijol (et c'est tout à son honneur), je ne censure personne car je suis, moi aussi, un adepte de la liberté d'expression. Rien de tel, en effet, que des avis contraires pour faire avancer les "débats".

Ceci dit, chacun a bien évidemment le droit d'être absolument contre la corrida et d'avoir des bonnes raisons pour cela, c'est juste que venez alors avec des vrais arguments plutôt qu'avec ce mépris prétentieux (voir xénophobe) pour tout ce qui ne correspond pas exactement à notre culture !


Sur ce bonne journée !

Écrit par : Vincent | 12/07/2016

Même si c'est pour L. Lefort, ça me désespère de lire "xénophobe" alors que rien moins que la moitié des Espagnols sont eux-mêmes férocement anti-corrida.

Un peu comme être taxé d'antisémite parce que vous critiquez, ou même, émettez juste des réserves, sur Israel. Comme une certaine commentatrice du coin...

C'est bien la preuve de la simplicité de ces personnes, de leurs arguments, et d'à quel point notre société a planté et vit des "débats" faussés. Je n'entrerai jamais dans cela.

Mais bonne journée à vous aussi.

Écrit par : Danijol | 12/07/2016

La culture c'est la vie. C'est positif. Que dire d'une "culture" qui s'écrie: "Viva la muerte!"? En parlant de culture, je me demande ce que le thuriféraire ici de ce "viva la muerte!" dirait si la culture aztèque était encore "vivante"? Je parie qu'il nous ferait part à son tour de "ce mépris prétentieux (voire xénophobe)". N'est-ce pas Monsieur Vincent?

Écrit par : Charles | 12/07/2016

http://i.f1g.fr/media/figaro/635x230_crop/2016/07/11/XVMc89a43a8-4768-11e6-9363-ad9a91cd4358.jpg
Qui se reconnaît sur cette photo?

Écrit par : Charles | 12/07/2016

@Vincent
Je suis d'accord avec vous sur le fait de se réjouir qu'un homme est mort est choquant.

Quant au respect de la culture, vous oubliez que le respect de la vie est supérieur.

L'excision est culturel, le mariage des fille pré pubère est culturel, la soumission des femmes envers les hommes est culturel. Doit-on respecter ?

Toutes facettes de cultures qui porte en soit le gène de la violence, de l'agressivité n'a pas à être respectées, mais il doit être méprisées et combattues.
Au contraire, celles qui rassemblent les humains dans un bon esprit doivent être protégées et soutenues

Personne n'a a supporté la violence culturelle, même si elle est millénaire.

Écrit par : motus | 12/07/2016

@Charles,
Vous dites, qui s y reconnaît sur cette photo (le salut nazi):
--Je vois bcp d Ukraniens comme entre autres Porochenko.
--Je vois aussi Laurent F. qui a salué et depuis le Quai d Orsay le "bon boulot d Al Nosra/Al Qayda en Syrie".
--Je vois Bush Junior, l "irakien" qui a fait tuer 1.5 millions d Irakiens dont 500 000 enfants de bas âge. Dans la même veine, je vois aussi un Bush Junior Tricolore, Nicolas, genre cocaïno-man qui a fait la peau à la Libye et de même son successeur François, un genre Re-Bush junior Tricolore No 2 qui soutient la Saoudie et le Qatar, viviers du Terrorisme qu on le veuille ou pas voire même qu il a soutenu Al qayda comme son sub alterne Laurent, le précité ex-ministre des Affaires Etranges Français(affaires très étranges!)...

Écrit par : Charles 05 | 12/07/2016

@ Charles et Charles05: Cette photo de dirigeants et vos commentaires sur eux n'ont strictement rien à faire dans mon sujet, je vous modère, ce d'autant que ce n'est pas la 1ère fois, désolé.

Écrit par : Danijol | 12/07/2016

Je ne suis pas souvent d'accord avec Vincent, mais là j'approuve pleinement son intervention.
Je n'aime pas quand des humains se réjouissent en ricanant de la mort d'un de ses semblable. Quel qu’il soit.
D'autre part votre billet glisse volontiers, dans des caricatures ampoulées de drame, " La foule était en chaleur, assoiffée de sang, à admirer ce spectacle "

C'est cette image fantasmagorique qui guide votre avis un peu trop tranchée.

On peut détester la corrida, dénoncer la tortue animale, vous pourriez tout autant dénoncer une torture ô combien plus cruelle et massives des animaux dans les abattoir ou dans les des batteries de productions industrielles qui existent parce qu'une majorités de notre civilisation aime ses grillades l'été, son entrecôte ou simplement son jambon bien rangé proprement sous cellophane.

Si vous n'êtes pas végétarienne, vous pourriez vous confronter à la mise à mort de l'animal que vous consommez. Simplement pour prendre un bain de réalisme

Ce vieux rite de la corrida vient de l'orient (culte de Mithra), a été adopté par l'élite d'officiers romains, qui l'ont importé en Espagne. Les taureaux sont chouchoutés en libertés, bien loin des batteries industrielles et vivent une belle vie où ils peuvent exprimer tous leurs instincts.
Sans aller dans les détails, ce rite de combat entre les forces brutes et obscures de la nature, contre l'agilité d'un humain bien plus frêle est élevé au rang d'art bien éloigné aussi d'un public assoiffé de sang. Le but est parvenir à l'état de grâce ; "le duende"; où quand le taureau et le matador sont unis dans un même rythme. Dans ces cas là le taureau est gracié et fini sa vie tranquille avec cette honneur d'être l'inséminateur de la ganaderia.

Juste pour dire que la nuance ne tue en tous cas personnes :-)

Écrit par : aoki | 12/07/2016

Permettez-moi de ne pas être de votre avis et je ne suis bien évidemment pas responsable des commentaires de Charles 05, dont du reste j'ignore le contenu.

Cette photo pose la question des traditions, des mouvements de foules, comme le dit très bien le commentaire suivant de motus:
"L'excision est culturel, le mariage des fille pré pubère est culturel, la soumission des femmes envers les hommes est culturel. Doit-on respecter ?"
Doit-on suivre le mouvement de la société comme des moutons bêlant? Qui a la force, qui a le courage de penser par soi-même, à contre-courant? Qui a le courage de s'opposer à la pensée unique du moment? Parce qu'une tradition est vieille de plusieurs générations, est-elle digne de respect quand elle bafoue des valeurs de vie et d'intégrité corporelle ou d'égalité et d'équité, quand elle est cruelle ou tout simplement stupide?

Écrit par : Charles | 12/07/2016

@ Charles: Bon ok, et voyez la réponse de Charles05, mais laissons ça de côté svp, merci et cordialement.

Écrit par : Danijol | 12/07/2016

@Danijol,

Je n ai rien à commenter ni à ce que vous nous avez écrit, à moi perso certes, ni à la réponse de mon collègue-contributeur @Charles.

Permettez moi de faire maintenir ce que j ai écrit et je vous remercie de l avoir publié afin que les autres collègues sachent la raison de votre remarque-colère ainsi le contenu de mon billet duquel je ne demande qu à être contredit.

Bien à Vous.
Charles 05.

Écrit par : Charles 05 | 12/07/2016

J'apprends à l'instant qu'il y a eu des centaines de tweets hargneux, en Espagne, contre ce toréador. Pour en avoir lu quelques uns, je confirme que je n'aurais jamais écrit cela.

Toutefois, cela me rend heureux d'avoir écrit ces lignes, n'en déplaise à ceux pour qui "se réjouir de la mort d'un homme est choquant".

Car les morts innocentes moi, elles me révoltent et j'en ai aussi écrit quelques billets. Tandis qu'eux, ils s'émouvraient aussi de la mort d'assassins. Attendez que j'écrive sur cela, aussi...

Écrit par : Danijol | 12/07/2016

Le problème consiste donc à savoir qui est en mesure de décider ce qui est choquant ou non et au nom de quoi.

Et c'est là que suivant les cultures, les éducations, les valeurs transmises (ou non) cela peut différer d'une personne, d’une région, d'un pays ou d'un continent à l'autre.

Sauf qu'en tant qu'occidentaux, nous sommes bien souvent convaincus d'être supérieurs, non pas seulement financièrement mais aussi culturellement et même moralement. Résultat cela fait depuis les croisades que nous permettons de propager nos lumières au reste du monde avec la certitude de faire ce qui est bien.

Selon moi, cette manière de voir les choses provoque plus d'incompréhension, de frustrations et donc de conflits qu'autre chose mais bon, visiblement et il suffit de lire certains commentaires pour le constater, certains parmi nous sont si convaincus de détenir La vérité qu'il serait de leur devoir de l'imposer aux autres.

Vous me permettrez (j'espère) de n'être pas certain que cela soit la bonne approche....

Écrit par : Vincent | 13/07/2016

Rassurez-vous Danijol, je n'en ai rien à secouer que d'autres trouvent mes propos choquants. Le politiquement correct est mort, après trente de nuisance. Quand à Vincent, arriver jusqu'aux Croisades, alors que nous parlons de tauromachie, cela relève du domaine de la haute-voltige.

A la limite, nous pourrions aborder les siècles d'occupation ottomane en Europe, des raisons qui ont poussé Vlad l'Empaleur à être aussi compréhensif envers autrui, de la plus grande traite d'esclaves noirs, à mettre à l'actif de la religion de paix et d'amour, de la situation de l'Algerie depuis son indépendance etc..,etc... C' est sur qu'eux, ne nous ont pas ammene la lumière.

À croire que vous n'avez pas lu une ligne de la dernière réponse de Danijol.

La seconde partie de votre avant-dernier paragraphe, est-ce de l'autodérision ?

Écrit par : Laurent Lefort | 13/07/2016

Monsieur aoki,

Je devine que vous allez voter avec enthousiasme pour Hillary Clinton:
https://www.youtube.com/watch?v=Fgcd1ghag5Y

Écrit par : Charles | 13/07/2016

@Vincent dit: ""Sauf qu'en tant qu'occidentaux, nous sommes bien souvent convaincus d'être supérieurs, non pas seulement financièrement mais aussi culturellement et même moralement.""

C est au nom de la morale aujourd hui que nous sommes devenus tout d abord des donneurs de leçons éternels 24/24 et 7/7 spécifiquement les gens du nord et/ou l occident ( génèralement des pays vassalisés comme des toutous à l Otan, bras armé criminel des USA.

Cett supériorité "morale" s exerce contre le Sud inclus l Espagne des Corrida, la Grèce, la Turquie et n en parlons pas ni de l Afrique ni du Monde Arabe ou de ce qu il reste... Mais détrompons nous, nous nous drappons amoralement avec de beaux habits "moraux" afin de continuer à spolier et à voler les richessses de ces pays du Sud et de les déplumer même avec arrogance car nous connaissons leurs propres intérêts( leurs intérêts, tu parles Charles 05, ceux sont nos intérêts qui priment, banane ). Notre but est d arriver à vivre bien au dessus de nos moyens..Il n y a pas de miracle...Il vaut mieux ne pas dire "spolier" bien que c est vrai mais dire nous sommes venus chez vous pour propager NOS Lumières est bô et poétique, n est ce pas, nous sommes venus bien que nous n avons jamais été invités à y être chez eux, bien au contraire!

@Mr Danijol, si mon texte est HS, censurez le et sans rancune.
Bien à Vous.

is si on vous détruit)...c est très très bô voire poétique ....

Écrit par : Charles 05 | 13/07/2016

Je vois que Vincent c'est encore surpassé dans la bêtise. Comparer la torture d'un bovidé a la fondue c'est vraiment top.

Surtout que son respect inconditionnel de la "culture" est a géométrie très variable. Il s'applique généralement quand ça vient du sud des alpes ou que c'est moins blanc que blanc, mais allez lui parlez de culture Appenzelloise ou encore de nationalisme germanique pour tester sa grande ouverture d'esprit...

Écrit par : Eastwood | 13/07/2016

Et ce serait quoi, les autres choses qui sentent mauvais, en Espagne?

Écrit par : Couco | 13/07/2016

@ Couco:

1) Une flagrante impossibilité à former un gouvernement, par une typique fierté ibérique, après 2 élections en quelques mois. On ne sait pas trop ce que cela peut donner pour finir

2) Une volonté clairement majoritaire en Catalogne de sortir de l'Espagne. Cette région est aussi peuplée que la Suisse. En soi, ce n'est pas tragique, mais je crains les conséquences depuis Madrid (sur lesquelles je ne vais pas entrer ici)

3) Presque 25% de chômage, et surtout 50% chez les moins de 25 ans. Tout cela, alors que 100'000 Espagnols quittent le pays, 150'000 l'an passé, un record. Sinon le chômage serait plus élevé qu'en Grèce. On ne sait pas non plus ce que cela peut donner à long terme.

Écrit par : Danijol | 13/07/2016

@ Charles: Je ne veux pas de vidéo sur Daech sous mon blog concernant la tauromachie. Cette fois et à l'avenir je modère, j'espère que vous aurez apprécié tout de même mes avertissements.

Cordialement !

Écrit par : Danijol | 14/07/2016

@Eastwood : Je ne compare rien, j'explique qu'on a chacun sa culture. Personnellement en tant que protestant je me sens plus proche des cultures et façons de vivre allemandes voir nordiques plutôt qu'espagnoles ou italiennes, mais vous avez le droit d'être convaincu du contraire et de vous gargariser avec vos idées reçues.

L'important étant de pouvoir enfermer chaque interlocuteur qui ne partage pas vos convictions dans une petite case bien définie, non ? C'est tellement plus simple ainsi.

Écrit par : Vincent | 14/07/2016

Aucune limite le Vincent dans le genre l’hôpital qui se fout de la charité. Ou faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Faut dire que pour ce qui est de "enfermer chaque interlocuteur qui ne partage pas vos convictions dans une petite case bien définie" il connait très bien le sujet, suffit de jeter un œil sur son blog avec ses considération sur les "autres", populistes, europhobes etc:

http://leblogdevincentstrohbach.blog.tdg.ch/


D'ailleurs sa façon de parler de corrida ressemble un peu trop a un islamiste qui parle de lapidation.

Écrit par : Eastwood | 14/07/2016

@ Eastwood: Je suis d'accord avec vous. Et je trouve dévastateur pour les Verts libéraux qu'un des leur soutienne, même de loin, la corrida, on en tout cas ne la contre pas et s'élève au contraire contre ceux qui, comme moi, la rejette de toute leur forces.

Merci de votre message.

Écrit par : Danijol | 14/07/2016

@Danijol : Juste pour votre gouverne, cela fait bien longtemps que ma courte aventure platonique avec les Verts Libéraux est terminée, je n'ai plus rien à voir avec ce parti.

Quant aux populistes cher Eastwood, c'est effectivement selon moi une nouvelle plaie pour nos sociétés (comme s'il y en avait déjà pas assez) et j'ai bien l'intention, ne vous en déplaise, de continuer à dénoncer le manque de respect avec lequel il se moque de la population en jouant sur ses émotions.

Je ne vois pas le rapport avec ce qui précède mais bon....

Sur ce bon week-end !

Écrit par : Vincent | 15/07/2016

@ Vincent: Très bien, mais peut-être devriez-vous alors supprimer le lien sur votre profil ("à propos"), lien que j'ai vu hier, et revois aujourd'hui.

À vous aussi.

Écrit par : Danijol | 15/07/2016

La corrida ne me dit rien qui vaille, mais je trouve compliqué de se réjouir de la mort d'un homme, fût-il toréador. Ce n'est juste pas nécessaire.
A moins qu'on pense que certaines morts sont par définition réjouissantes.
Je dirais que les morts violentes sont surtout inutiles.

Dans le cas d'un toréador (ou p.ex. d'un combattant de Daesh), je me dis :
Il a choisi de participer à quelque chose qui implique le risque de mourir.
Mourir dans l'arène devrait être aussi beau que de mourir en faisant du free-ride.
La corrida n'a de sens que parce que la mort guette, autant l'homme que l'animal.
Tuer un taureau ainsi ne fait plus partie de nos valeurs et on en est au point, où les végétariens, végétaliens et surtout les véganes considèrent que de manger de la viande, du poisson, des œufs et de porter des chaussures en cuir est indigne.
Les valeurs sont en pleine mutation.

La montagne aussi peut tuer.
Lorsque l'on fait de l'alpinisme, on prend aussi de gros risques et en plus, on met d'éventuels sauveteurs, d'autres hommes, en danger.
Ceux qui ont le vertige, comme moi, ne peuvent pas comprendre qu'on aille défier la montagne ainsi, par exemple lorsqu'il y a un danger d'avalanches avéré ou qu'on veuille absolument gravir le K2 sans oxygène ou dans un temps -record...
Et pourtant, ça se fait !

Écrit par : Calendula | 15/07/2016

@ Calendula: J'arrive tout à fait à comprendre votre raisonnement, et merci de votre contribution.

Je comprends aussi parfaitement ceux qui ne mangent pas de viande, ce sont des héros pour moi, et je n'en fais pas partie.

En revanche, comparer la corrida aux risques en montagne, non, non et non. Car aller prendre des animaux (quels qu'ils soient), les torturer, en couper des organes vivant et les tuer ainsi, ce depuis des siècles, est pour moi abject.

Toute personne qui soutient cela est nécessairement sanguinaire, illustrant parfaitement ce dont est capable l'Humain, à des degrés divers.

Et enfin, tout personne capable de fare de telles abjections est obligatoirement sanguinaire. Elle prend certes, en effet, un tout petit risque de mort, mais mérite une fin similaire. Je confirme donc me réjouir de sa fin, et surtout dans plus ou moins les mêmes conditions que ses victimes. C'est ma philosophie de pensée, pas seulement pour les tortureurs d'animaux, d'ailleurs.

Comme sans doute, celle de 50% des gens sur cette terre.

Écrit par : Danijol | 15/07/2016

@ Danijol,

Merci pour ces précisions, qui ajoutent quelque chose à ma propre réflexion. Tuer un animal ? Pourquoi et comment ?
En tant que parent, on est souvent obligé de justifier la consommation de viande, lorsque les enfants comprennent que le poulet ou le hamburger dans leur assiette provient d'un animal "innocent".

Je ne suis pas non plus végétarienne, même si je ne mange pas spontanément beaucoup de viande. S'il le fallait, je pourrais m'en passer, mais difficilement des produits laitiers ou des œufs.
Vous l'aurez compris, je ne peux pas envisager que l'on tue un taureau pour le spectacle !
Le fait de ne pas être capable de tuer moi-même un poulet ou un bœuf ( et ne parlons pas d'un lapin ou d'un agneau !) m'a toujours posé un problème de conscience. J'ai déjà tué des poissons, mais ce n'était pas un moment de grand bonheur.
Est-il juste de déléguer la mise-à-mort à une tierce personne, pour avoir ensuite le plaisir et le bénéfice de la consommation de viande ?
Et puis, la boucherie industrielle, avec tout ce que cela comporte au niveau des conditions d'élevage, de transports, de scènes d'abattoir ...
Est-ce comparable à la cruauté de la corrida ? Difficile à dire, mais cela concerne quantitativement bien davantage d'animaux.
Manger un animal ayant eu une belle vie de relative liberté et nourri bio a un côté rassurant, mais en définitive, ne s'agit-il pas d'une tentative de se donner bonne conscience ?
Il reste la chasse et en particulier la chasse dite sportive. Là aussi, les mentalités évoluent. A Genève, on ne voit pas la chose de la même façon qu'en Valais.
Tant qu'on était obligé de chasser pour survivre, les questions concernant le sens ou la légitimité ne se posaient pas. Il existe encore des peuples, qui ne survivent que grâce à la chasse, p.ex. en Sibérie ou en Afrique.

En Espagne, il y a donc une proportion non-négligeable de personnes remettant en cause la survivance de la tauromachie avec mise à mort. La fin de ce spectacle n'est peut-être qu'une question de temps.

Par ailleurs, ma comparaison avec l'alpinisme ou le ski de l'extrême avait à voir avec l'aspect risque de mort. Mon idée était de dire, que les toréadors ou les alpinistes envisagent la mort, du moment qu'ils s'adonnent à leur activité. Il y a un défi.
Ainsi, je trouve étrange que l'on dise que la montagne est cruelle ou traîtresse, elle est comme elle est, elle n'a jamais promis d'être gentille et un terrain de jeu sympa !
Le montagnard ou le free-rider peut déranger des animaux, surtout en hiver et causer un stress mortel. Ainsi, ces pratiques ne sont pas tout à fait neutres.
J'ai toujours trouvé, que les sauveteurs en montagne étaient des gens particulièrement courageux et altruistes. Certes, eux aussi sont d'accord de se mettre en danger, mais au moins y a-t-il le but de sauver des vies ou de pouvoir restituer un corps à la famille.

Écrit par : Calendula | 15/07/2016

Calendula, j'abonde dans le sens de Danijol: comment ne pas faire cette distinction fondamentale, entre les risques engagés par l'activité humaine dans l'exercice sportif en général, de ceux engagés dans les inter-relations avec les animaux ? contradiction lourde et dégueulasse, ça pêche par faiblesse due à intellectualisationisme égocentré, ça tombe dans l'hypocrite politique de l'autruche

Corrida. En faire 1 sport d'élite, prisé et rentable, vouloir le conserver comme un élément de patrimoine culturel
est d'une barbarie inacceptable pour nos conscience de ce 21e, du niveau des commerçants d'esclaves

si certains animaux tels races de chiens dressés à l'agressivité & utilisés en combats (pitbulls par ex) ne gardent aucune rancune envers l'humain, il en va autrement d'éléphants, orques captifs ou ici de taureaux qui comme la nature, usent d'un droit de revanche
les animaux n'ont pas fini de donner des leçons aux humains-leurs-parasites.

Écrit par : divergente | 15/07/2016

Merci à vous, Calendula et divergente pour vos interventions de niveau, même si je partage surtout l'avis de divergente, et confesse avoir spécialement apprécié sa remarque sur les animaux qui savent qu'ils doivent se méfier de l'humain, le fuir, éléphants en tête.

Bon week-end à vous deux, dans ce monde bien secoué...

Écrit par : Danijol | 15/07/2016

@divergente,

Est-ce que mon deuxième commentaire répond un peu à votre intervention ?
Il est difficile de tout dire en une fois, d'autant plus que je n'ai pas la capacité d'être super-compacte.

En réfléchissant encore à la "chasse sportive", je me suis rappelé d'une connaissance, un homme émigré au Canada, qui chasse exclusivement avec un arc et une flèche, justement pour donner une chance aux animaux de s'enfuir.
Ça n'a rien à voir avec ces courageux touristes, qui tirent depuis des hélicoptères ou aveuglent des animaux avec des phares.

Je ne cherche aucune excuse à personne, mais je ne voudrais pas que l'on dise que les hommes sont forcément pires que les animaux, selon nos propres critères.
Aucune généralisation n'est totalement correcte.
Il existe des comportements que nous percevons comme très cruels chez certains animaux. Je pense aux hordes de chiens sauvages, dont une amie a fait l'expérience dans une ville en Arménie. Ces chiens attaquent les enfants, qui restent traumatisés, en plus de leurs blessures physiques.
Et puis le glouton.
Un éleveur de rennes en Laponie m'a raconté que ce carnivore cherche à donner de la viande fraîche à ses petits. Ainsi, il mutile des rennes et les hisse ensuite dans un arbre et le laisse vivoter ainsi pendant plusieurs jours dans la souffrance, en venant prendre un morceau de viande chaque jour.
Cet animal est protégé, les éleveurs sont passibles de fortes amendes si on peut prouver qu'ils l'ont seulement pisté.

La capacité de nuisance des humains est augmenté par le développement technique, qui permet la mise en œuvre de la cruauté perverse qui s'est exprimée à Nice hier soir. Il est vrai qu'un animal n'arriverait jamais à faire ça à ses semblables.
La guerre, sous toutes ses formes, est une invention humaine.

Écrit par : Calendula | 15/07/2016

@ à qui ne souhaite pas être publié: Non, je ne communique pas directement, je ne sais donc qui vous a envoyé ces mails. Et tout était très bien avec vous, ne vous inquiétez pas.

Merci aussi pour vos idées de sujets, sachez que je dois déjà me dépatouiller entre tous ceux qui me viennent à l'esprit. D'ailleurs, si j'avais le temps, j'aimerais réagir sur ce qui vient de se passer, encore. Je vous laisse, bien cordialement.

Écrit par : Danijol | 15/07/2016

test: mes accès aux blogs d'HL et de JN Cuenod viennent d'être bloqués. mes commentaires y sont simples, pourtant - inexplicable, quand ensuite mon msg de condoléances aux victimes est passé chez HR Favre.

Calendula, l'un de mes commentaires bloqués/perdus durant le w-e du 1 au 3 juillet
faisait honneur (re. Merkel) à votre capacité analytique de la DDR. Ici, je ne cherche pas à disséquer vos positions, j'apprécie de lire votre souci de précision et votre clarté de style. l'émotion remplace parfois la connaissance et s'immisce en déviance dans ce souci de détail.

Écrit par : divergente | 15/07/2016

@ divergente

Etes-vous certain d'avoir vos accès aux blogs d'HL et JN Cuenod bloqués?

Toujours utile de réitérer la démarche d'envoi!

Problèmes d'envoi possibles ou distraction de notre part.
Fatigue des yeux!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 16/07/2016

MB, note pour info re: commentaires bloqués (msg d'erreur à l'envoi TdG)
tentatives avortées.
ai fait et refait plusieurs tentatives avec le même commentaire, ensuite avec 1 similaire mais sur plusieurs blogs - même accès bloqué.

astuce testée.
ai placé 1 phrase simple, sur 1 blog différent. c'est passé. Ai répété, phrase simple, passé.
Ce qui m'a donné l'idée de ce test: supprimer 1 partie du texte des commentaires bloqués (qui étaient dès le départ exempts de liens), les reposter ainsi tronqués sur les blogs 'bloqués' et là oh surprise! plus de blocage..

conclusion. semblerait que ces blocages interviennent en fonction de certains mots-clé, &/ou relations, utilisés dans mes commentaires..
Ce qui est arrivé à d'autres intervenants.
à suivre!

Écrit par : divergente | 16/07/2016

Les commentaires sont fermés.