26/03/2016

Appel national contre l'accueil de 50'000 réfugiés

Mon sang n'a fait qu'un tour. Il bout encore, je tremble, et ce n'est pas une image. Il faut dire qu'avec les nouvelles, ces jours, il faut s'accrocher. Mais voyez de quoi l'on est capable dans ce pays.

Alors qu'un peu partout en Europe les problèmes avec les réfugiés deviennent insurmontables, et que la Suisse est l'un des pays au monde avec la plus forte proportion d'étrangers...

Alors qu'une bonne partie d'entre eux reproduit sous nos latitudes tout ou partie de leurs us, coutumes, et généralement violences...

Alors que de fanatiques arabes (rarement assistés par des non-arabes) font des carnages dans les salles de spectacles, fusillent des journalistes, des dessinateurs et des gens sur les terrasses de Paris, et d'autres se font exploser un peu partout, désormais en Europe aussi...

Alors que les quartiers de Genève tombent les uns après les autres. Quand je dis "tomber", c'est qu'il y vit bien plus que 50% d'étrangers, ce qui est énorme, indécent, fou. Ceux des Acacias et de la Jonction en tout cas, et Plainpalais qui a aussi subi le même sort, et d'autres en Suisse...

Alors que le peuple a voté il y a 2 ans déjà une initiative pour limiter l'immigration (plus que) massive, et qu'il a dû encaisser, depuis lors, plus de 200'000 personnes et d'autres réfugiés, sans que le gouvernement ne semble vouloir l'écouter...

...eh bien l'on apprend au 19:30 ce soir que des gens naviguant à une hauteur folle et crasse viennent de lancer, tenez-vous bien, un appel national pour faire venir, encore...50'000 réfugiés de plus !

Il est complètement exclu que nous continuions dans cette voie. Moi aussi je vais lancer un appel national, ici, mais contre ces 50'000 réfugiés. Cette fois, c'en est trop. Chaque personne partageant cette colère, ces craintes, peut utiliser ces quelques lignes et les diffuser comme elle le souhaite.

Puisse l'Europe s'en inspirer aussi, dans ses proportions à elle, elle qui n'est plus rien d'autre qu'un gigantesque déversoir. Il va falloir réagir et se battre, c'est une question de survie de nos identités.

Vu l'état de notre continent, de notre pays, et de la ville d'où j'écris ces lignes, il n'y a plus le choix. Écrire ça soulage, ça fait du bien, déjà.

Mais je tremble encore.

08/03/2016

Le Jet d'eau pleure jaune

J'ai beau avoir dû développer à peu près autant de résistance contre les duretés et injustices de la vie que contre les microbes et virus qui nous attaquent en continu, ces morts-là, je ne m'y ferai jamais.

Marouane est parti, il y a quelques jours déjà. Marouane, c'est ce chouette petit garçon d'une dizaine d'années qui luttait contre un cancer, cette saleté. Il nous avait été présenté, avec d'autres, dans le puissant et déroutant reportage de Mise au point sur les enfants victimes de cette fichue maladie.

Il y a peu, à l'occasion de la journée des enfants victimes du cancer, le Jet j'eau avait été coloré en jaune. Qu'est-ce qu'il était beau, à la nuit tombée. Marouane était là. Toutes les causes valent, toutes les couleurs valent, celle-ci étant la plus belle selon moi. Mais désormais, le Jet d'eau, il pleurera jaune. Comme pour le rire, c'est plus dur quand c'est en jaune.

Le Petit guerrier, comme on l'appelait ici ou là, a donc perdu. Le cancer, ce grand faucheur. Et des mômes. Quelle colère! Les tyrans qui bombardent leur peuples, les guerriers de tout poil -les grands, cette fois- eux, ils ne le chopent pas, n'est-ce pas? Injustice, quand tu nous tiens.

Marouane vient donc allonger la triste liste des enfants qui partent méchamment trop tôt, et que je veux honorer ici, l'âme mélancolique, le cœur secoué. Je sais bien qu'il y en a d'autres, mais que voulez-vous. Dès que l'on connaît un peu plus, dès que l'on a un visage, c'est plus dur. Je ne pouvais me taire. Juste partager quelques lignes, pour lui, pour les autres, et quelques images.

Il est beau et fort, hein ?

 

http://www.rts.ch/play/tv/mise-au-point/video/le-courage-de-marouane?id=6918527

http://www.rts.ch/play/tv/mise-au-point/video/vous-prendrez-bien-la-suite--marouane?id=6918545