11/05/2016

Plus près de (dans) toi, mon M2...

Vous souvenez-vous de l'emballement médiatique pour le M2 à Lausanne...? Avant sa création déjà, et après. Maintenant, avec les problèmes qu'il a, reparlons-en. Vous ne lirez pas ça ailleurs.

On le sait, le passage de pommade médiatique sur Lausanne (et plus ou moins tout ce qu'elle fait) est depuis longtemps à son paroxysme, un jour nous en parlerons peut-être aussi, et il va y avoir des grincements de dents. Comme il va y en avoir présentement, je sens. Mais rappelez-vous de la glorification de ce chantier. Cet exploit même, alors qu'une partie du trajet avait...130 ans. Les medias n'avaient assez d'air pour leur trompettes, et de baguettes pour leur tambours.

Certes, l'ensemble est une réalisation conséquente. Toutefois, j'ai toujours été très circonspect, réservé. Tout d'abord, quelques doutes sur la pertinence de métro en Suisse. Des arrêts toutes les minutes en gros, cela ne mérite pas d'enterrer les usagers des transports publics. Car c'est tout de même leur offrir des tunnels gris, ne l'oublions pas. Dans les grandes villes oui, c'est pertinent. En Suisse, non. Des RER souterrains comme Zurich et Genève les font oui, mais pas vraiment besoin de métro en tant que tel, sauf à vouloir jouer à la grande, me semble-t-il. Mais passons.

Surtout, mes doutes venaient du relief très montagneux de la ville. Avant, la "Ficelle" était robuste, à crémaillère, forcément. Un tel dénivelé, ça ne se sifflote pas, ça se gravit. Mon père qui y fut facteur à vélo m'en conta assez. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'ici ou là, j'ai lu ou entendu le M2 appelé funiculaire et non pas métro, en particulier par des anglophones. Le retour aux sources.

Mais Lausanne a voulu joué les pionnières. Non seulement en ne mettant pas de conducteur dans les rames, ce qui lui confère, selon moi, un côté sinistre, et montre le respect pour l'emploi et la convivialité d'une ville de gauche. Mais surtout, en voulant abandonner la crémaillère et faire le métro le plus pentu du monde. Du coup, les problèmes s'accumulent, le système résiste mal. Et selon les relevés, le bruit des freins à certains arrêts dépasse même les limites de nocivité pour l'humain. Le résultat, courage à ceux qui se sont laissés suavement bercer par les medias : médiocre.

Des problèmes et pannes à répétition, des blocages récurrents à l'intérieur des rames, ce matin pour le dernier en date. La semaine passée, avec une abracadabrante excuse de la panne d'électricité de Genève. La mère des excuses ! Dûment relayée par les medias, comme il se doit. Mais rien que l'an passé, une cinquantaine de coupures de service, dont certaines jusqu'à 6 heures! Même les trams dans le trafic en surface ne doivent pas faire aussi mal. Ces quelques lignes donc, pour bien tempérer l'enthousiasme et les fiertés d'avant.

Et surtout, avertir des futures similitudes avec le M3.

Commentaires

J'habite Lausanne et je suis effectivement resté bloqué dedans. Pas super longtemps, mais assez pour trouver le temps long et assister à une crise de nerfs d'une personne clostro. Je commence à le craindre...

Écrit par : EM | 11/05/2016

Je suis plutôt d'accord. Mais...
J'étais un fan de la première heure pour Swissmetro qui fut considéré comme une utopie par les économistes.
Je verrais assez bien les villes libérées des nuisances automobiles, du moins dans les hypercentres qui ne nécessitent pas d'infrastructure importante pour se déplacer. Mais je verrais encore mieux nos campagnes débarrassées des autoroutes ce qui libérerait une belle surface d'habitations.
http://video.wired.com/watch/hyperloop-video

Écrit par : Pierre Jenni | 12/05/2016

Pommade? Monstre léchage de ... oui! Genre Darius Rochebin: "La grande ville du grand canton"! Hormis l'humour on est au léchage déjà là!

Écrit par : JDJ | 12/05/2016

Et vlan! Mais...vous avez une assurance-vie? :)

Écrit par : Fleur de lys | 13/05/2016

C'est vrai que ça m'avait fait marrer moi, cette histoire de coupure de jus à Genève de 20 minutes qui plante le M2 à Lausanne pendant des heures...

Écrit par : farux | 13/05/2016

Ahhhh la "convivialité" des villes de gauche...

Écrit par : PDP | 15/05/2016

Le M2 a été fait par l'autre Français donc l'absence de conducteurs c'est lui (PLR, aussi dangeureux pour l'emploi que les autres).

Écrit par : EM | 16/05/2016

@ EM: Oui, mais tout de même l'ensemble du dossier a été analysé et décidé par les autorités lausannoises dans leur ensemble. À gauche toute...

Écrit par : Danijol | 16/05/2016

C'est vrai que si c'est le même bordel avec le M3... mieux vaudrait s'en passer. Mais Lausanne...Lausanne...

Écrit par : AdM | 18/05/2016

Mieux vaut encore, à mon avis, s'acharner à améliorer le M2 qui est une belle réalisation - plutôt que de ne rien faire, comme à Genève et de se lamenter année après année à cause du chaos provoqué par la circulation au centre ville et à ses abords !

Écrit par : Michel Sommer | 20/05/2016

@ MS: "Ne rien faire comme à Genève". Eh bien à Genève, il y a en construction depuis 5 ans maintenant un RER souterrain qui reliera 2 pays, une soixante de gares, avec 5 nouvelles gares sur le canton de Genève, desquelles 2 sur la ville de Genève, dont celle des Eaux-Vives qui sera dans les 3 gares de plus grande fréquentation, avec celles de Cornavin et de l'Aéroport.

Il y a eu aussi 3 nouvelles lignes de tramways en quelques années (que je n'appuie pas, mais pour dire). Si tout cela c'est ne rien faire...

Parfois vous m'étonnez, cher M. Sommer...

Écrit par : Danijol | 20/05/2016

J'écoutais au 19:30 la pouponnade à nouveau de la RTS sur le M2, nous informant, en premier titre s'il vous plaît, qu'il allait augmenter ses cadences et sa vitesse, et que l'on gagnerait 2 minutes sur le parcours.

Je veux dire ici qu'en ce qui me concerne, j'ai plus que des doutes sur la résistance du système dans son ensemble et n'exclus pas un gros problème, mais nous verrons bien.

En tout cas, que pour ceux qui seraient intéressés, quelques mots en fin de Couleurs locales ou quelque chose du genre eut été infiniment plus à propos. Ça commence vraiment à bien faire.

Écrit par : Danijol | 13/09/2016

A propos de pouponnade RTS... qu'il s'agisse des infos du soir 19 h30 ou du matin 12h45 on en arrive à se demander si mot d'ordre a été donné: nous en dire le moins possible sur l'essentiel en forçant sur sports ou sensationnel


On le sait, quitte à perdre un poil d'audit, moins la rue, "masses"! est au courant mieux elle est manipulable

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/09/2016

Vous n'avez rien d'autre que de jalouser Lausanne ? Quand bien même il peut y avoir des ratés ou va savoir quoi, Lausanne est une ville de la Suisse, comme Genève quoi. Moi je les aime toutes les deux.

Écrit par : Oulala | 14/09/2016

@ Oulala: Il n'y a rien de jalousie, il y a juste un réel sentiment de léchage de bottes complètement inapproprié.

Vous trouvez normal qu'un journal télévisé du soir national ouvre en disant qu'une ligne de transports publics d'une ville va gagner 2 minutes sur son trajet? Même sous votre pseudo, dites-moi que oui...

Écrit par : Danijol | 14/09/2016

J'oubliais "Oulala": Oui, j'ai plein d'autres billets aussi :)

Écrit par : Danijol | 14/09/2016

bigre! dire que le budget du M2 dont en sous-sol était si ... bien maîtrisé et validé aux niveaux des usagers-contribuables

en comparaison avec Genève, où le budget du CEVA, avec mise en oeuvre en mains d'une multi BTP française & enrichissement de Jean Novel s'avère si... pharaonique au niveau des contribuables, aujourd'hui constatant que les français n'ont pas joué le jeu de leur parking-relais non pas installés à proximité des gares co-financées par l'UE et la CH, mais à des km de distance des gares CEVA, donc vouées à n'être jamais utilisés!

bigre, Danijol: vous voulez tuer qui, au profit de qui, ici? avez-vous connu les trams genevois des années 1960? lignes démolies. reconstruites. redémolies. détournées. replacées. autrement. Au rythme du Temps électoral, de nos z'élus.

Écrit par : divergente | 14/09/2016

Bigre, divergente ! Ce soir nous sommes en frontal !

Je pense que vous ne songez qu'à critiquer Genève, et ça aussi je lutte frontal.

Pour les budgets, que je sache celui du CEVA est dans les cordes, allez voir du côté du Gothard, de la Transjuranne et de l'A9 en Valais, ça va jusqu'à 4 fois le budget initial.

Sachez aussi que ce n'est finalement pas si important d'avoir 50 ou 100 places de parking à côté des gares, même si c'est bien. Sinon que penser de la gare Cornavin qui dépasse les 100'000 visiteurs par jour...? C'est des lignes de transports publics qui arrivent aux gares, qu'il faut. Et elles, elles sont toutes en préparation.

Merci de rester objectif/ve, tout de même.

Écrit par : Danijol | 14/09/2016

Non c'est vrai que ça en devient débile niveau RTS, elle en aurait parlé pour un gain de 30 sec. aussi.

Écrit par : Farux | 14/09/2016

Pour l'objectivité: les places de parking sur tracé CEVA dispos côté français sont éloignés des gares CEVA, à plus de 10 et 20min

les budgets CEVA dépassés à +4x du prévisionnel voté, puis revoté (dépassements passés à la trappe sous topo "risques", bien que largement au-dessus du % max légal prévu)

quand le M2 à coûté le budget initial, à ratio par km au final de qq millions de moins que le CEVA.. sans débordement budgétaire type risque histoire de couvrir les honoraires (et leurs dettes perso) d'ineffables archistars du top 50.

Dsl, pas le même regard que vous: je lutte frontal contre les lobbyismes au pouvoir des affaires dans ce Genève où je suis née, qui contribuent à ce que ne n'y soit pas chez moi.

Écrit par : divergente | 14/09/2016

J'entendais le maire de Genève G. Barazzone, dans Pardonnez-moi, claironner les "3 métros lausannois". Eh bien à entendre de telles inepties de la part d'un maire, qui plus est Conseiller national, ça me fiche un froid. Qu'il soit corrigé au moins ici.

Le M1, pompeusement appelé métro, est un petit train à ciel ouvert et à voie unique. Il en existe beaucoup d'autres en Suisse.

Le M2 peut être appelé métro oui, mais alors surtout ne pas dire qu'il ne marche pas, ou très mal, ç'aurait froissé ses collègues, n'est-ce pas ?

Quand au M3, il rejoindra le M2 à la gare. Un très bon édito dans 24Heures le nomma donc "le M2,5". Et j'ai le grand sentiment qu'il connaîtra les mêmes soucis que le M2, vu le caractère irrémédiablement trop montagneux de la ville pour des métros.

Enfin, je pensais aussi au sujet que la RTS fit lors de la semaine où il était à nouveau en panne plusieurs jours. Elle interviewa, quel hasard, que des gens qui, pour finir, n'y voyait rien de si embêtant. Presque que c'était agréable de prendre les bus de substitution!

Je ne sais pas vous, mais moi quand je vais au travail (ou en reviens), si je tombe régulièrement sur un système de transport en galère, je dis autre chose que ça.

Voilà qui est dit ici, au moins.

Écrit par : Danijol | 29/01/2017

Les commentaires sont fermés.