26/04/2015

Noir et blanc à Genève pour construire à Lausanne ?

J'aime bien la RTS, presque envie de dire encore la TSR. Je ne fais pas partie des gens qui luttent contre elle. Mais il y a des choses sur lesquelles nous devons parler.

Je ne sais si vous le supportez, ce nouveau plateau du 19:30. Sa blancheur presque immaculée, clinique. Il y a bien quelques lignes de couleur, en général rouges, qui passent derrière, faisant subitement changer à chaque fois qu'elles apparaissent le teint de la personne qui présente. À part elles, tout est en noir et blanc, y compris les photos qui sont mises en arrière-plan. Sinistre. Et parfois les présentateurs de finir ce morne tableau en se vêtant aussi de blanc, de noir ou de gris...

Je ne m'y fais pas. Et laissons les rails pour les caméras que l'on voit à toutes les prises d'antenne, le générique bien hasardeux, mais il est vrai que ce n'est pas le premier de ce style. Par contre, je confesse regarder le 19:30 d'aussi loin que je me souvienne, et je qualifie le contenu de bon, parfois très intéressant, n'était ce que l'on peut habituellement reprocher aux médias.

Mais quelle est donc cette lubie d'aller construire des studios à Lausanne ? Je sais qu'il y un emballement médiatique sans précédent pour cette ville, qui mérite au minimum d'être réfréné. Le jour où je pose ici les quelques lignes qui me tournent en tête à ce sujet, vous verrez, ça va faire mal. Car actuellement, on en est au léchage de bottes, et on est déjà largement arrivé en haut de la botte.

Que l'on nous explique donc ce que la télévision va faire là-bas. Y mettre les cars de production, pour qu'ils n'aient plus à faire le trajet pour couvrir le reste de la Romandie, parait-il. Passe encore. Mais des studios ? N'a-t-elle donc pas vu, cette brave RTS, qu'il y a une fronde contre elle ? Que plein de gens considèrent que la redevance est déjà trop chère ? Construire, entretenir, gérer, ça coûte, non ?

La télé romande, elle est à Genève. L'alémanique, à Zurich. La suisse-italienne, à Lugano. C'est ainsi. Et que l'on ne vienne pas me dire que les régions seraient mal représentées, il y a en permanence des duplex de papotage de partout en Romandie. N'imaginez même pas la SRF perdre son temps avec ça dans ses journaux télévisés. Là-bas, pour le meilleur ou pour le pire, c'est Zurich.

Je me demande donc quelle peut bien être la raison de ce gaspillage. Une secrète envie des politiciens de s'épargner le trajet, et la RTS qui y accède ? Enregistrer les Infrarouge ou les émissions politiques là-bas, dans cette ville qui offre pour première caractéristique d'être plus centrée ? Si c'est cela, je ne trouve pas ça normal. Mais pour sûr que là-bas il y aura plus de couleur, vous verrez.

En tout cas, moi j'appelle cela un coup de poignard dans le dos de Genève.