07/03/2015

Réfugiés syriens : Le camp du non

Voilà. Le Conseil fédéral a décidé hier, sans tambours ni trompettes, d'accorder 3'000 autorisations de séjour supplémentaires pour les Syriens. Fussions-nous 20% ou 30% de la population, je veux absolument faire entendre ici le camp de ceux qui ne sont pas d'accord, le camp du non.

Il est indéniable que ce peuple souffre le martyre et les horreurs de la guerre. Mais sans cynisme, il faut prendre conscience que c'est une constante, de-ci de-là. Un jour écrirai-je peut-être ici ce que je pense de ce tueur invétéré qu'est l'Homme, ce que j'ai déjà écrit pour moi parfois, lorsque les nerfs en avaient l'impérieux besoin. Car de mon existence, il m'en a déjà été donné d'en voir, des conflits, parfois pas si loin de nous. C'était le cas avec les Balkans, c'est le cas en Ukraine, à peu près toujours autour d'Israël, et en Syrie. N'en rajoutons pas, le temps est au beau.

Tout d'abord, noter que la Suisse compte déjà 10'000 Syriens. Noter aussi, que le peuple suisse a donné, voici un peu plus d'une année, un signal d'arrêt vis-à-vis de l'immigration plus que massive que nous subissons. Les réfugiés font également partie de lui, doit-on le rappeler. Certes, un délai de trois ans fut malencontreusement, ou real-politiquement, introduit dans le texte, et nous n'y sommes pas encore. Pour autant que nous y soyons un jour, d'ailleurs. Mais le signal était clair.

Nous annoncer cela est éhonté. Oh certes, quelques illuminés ou inconscients de ce pays nous en proposaient rien moins que 100'000, il y a peu. C'est dire dans quoi nous devons nager. Mais ces 3'000, rajoutés aux 10'000 déjà présents, sont de trop s'ils ne repartent pas tous immédiatement après la fin du conflit. Car vous verrez, ils vont nous refaire le coup des Balkans : accueil à tour de bras et pour finir, il n'y a pas grand monde qui rentre une fois la guerre terminée.

Même si je n'en ferai pas l'argument majeur, il y a aussi les risques terroristes qui sont clairement existants, les gens qui nous en avertissent sont juste un peu moins inconscients que les autres. En tout cas, accueillir toute la folie et la misère du monde, en ce qui me concerne, c'est fini. Des villes à 50% d'étrangers, des quartiers à 60%, ce pays est en train de perdre jusqu'à son âme.

Ne le réaliseront-ils donc jamais ?

Commentaires

20 ou 30%?! Entre 30 et 50%, oui !!

Écrit par : PDP | 08/03/2015

De plus, pourquoi ces trois mille-là et pas ces trois mille autres ? Sur quelle base ? Imagine-t-on les magouilles derrière les choix de ces privilégiés ? Tu vas t'exiler dans le pays le plus riche du monde, tu seras logé, toi et ta famille, chauffé, nourri , blanchi, soigné, tout cela gratuitement. Tes enfants auront droit à une école et à des cours de langue...
Et vous, les x millions-3000, vous restez sous votre tente l'hiver ou l'été. Avec le fric que va coûter l'idée du CF, on aurait pu améliorer votre confort, mais la Suisse préfère les politiques de prestige.
Incohérent et néfaste.

Écrit par : Géo | 08/03/2015

C'est terrible mais pour moi ils sont tous de trop ici. La Russie fait 17 millions de Km2, par exemple.

Écrit par : amo | 09/03/2015

Plus les kosovars qui reviennent en masse au nom de la libre circulation! Plus ceux de la méditerranée; on en attend 30'000, et maintenant ces nouveaux 3'000......Ajouter à cela les 100'000 européens, ça va faire du monde et bien des dégâts.
Si on arrive à rester calme, notre seul arme sera pour les urnes d'octobre prochain, et c'est la dernière qui sonne; maintenant tout le monde sait clairement quel est le parti qui défend la Suisse et les Suisses.

M. Amstutz; Chef du groupe au parlement fédéral, l'a clairement répété; notre patron c'est le Peuple Suisse. Et il l'a démontré en approchant Vera Weber, car ils savent lire les résultats des votations. Si la lex Weber a passé c'est avec beaucoup de voix UDC.

Écrit par : Corélande | 09/03/2015

Une fois encore, j'en suis désolé, je vais faire tache, sur votre blog. Je suis pour ma part très heureux que l'on puisse offrir un asile à des personnes menacées dans leur intégrité physique.

D'une certaine manière j'admire la gymnastique intellectuelle de certains de nos compatriotes qui s'érigent en exemple d'une politique d'asile que tous les autres états devraient suivre tellement elle est exemplaire justement et qui, dans le même temps, refusent d'accueillir 3000 Syriens qui représentent - la froide réalité des chiffres nous l'indique - 0,0004 % de notre population résidente.

Et franchement, je me demande parfois, qui est de trop ici...

Écrit par : Michel Sommer | 09/03/2015

Bonjour,

J'ai bien analysé vos propos et la manière dont vous les avez prosés. Je me permets dès à présent de les poser différemment.

Tout d'abord la suisse compte 10'000 syriens, vous ne précisez si ces 10'000 sont dans le dispositif asile. Ce qui m'étonnerait. La raison à cela c'est que les premiers dispositif mis en place par la Suisse avec les syriens a été que ce sont des familles syriennes qui ont accueilli des amis et proches chez eux. De plus le contingent syrien prévu actuellement est de 500.

Vous avez parlez de l'idée farfellue des 100'000 syriens que des associations veulent demander au conseil féféral, lequel s'était pas encore exprimés. Je suis très étonné que votre analyse ne mentionne pas la chose la plus simple du monde. La Suisse traite 21000 demande par année. Environ 1000 reste. Donc 5 fois plus, en matière administratif, c'est tout bonnement impossible.
Enfin, mon expérience sur le terrain étant journalière, vos risques de terrorismes, ne tiennent pas du tout la route. Des filières islamistes existantes sur le territoire oui mais pas via les familles que je peux voir. ca ne tient pas du tout la route.

Quant à la vague de Kosovar annoncée, autre mythe. Il y en pas plus que ces deux dernières années.

Je pense qu'il était important qu'en tant que professionel qui travaille dans le domaine, de dire ce qu'il en est réellement ce qui se passe et de faire taire les ragots qui alimente la peur. Surtout que cette peur est totalement infondée.

Écrit par : plumenoire | 09/03/2015

Je ne vous ai jamais vu vous indigner quand des sous de quatre points cardinaux de la planète atterrissaient dans notre beau pays. Mafias, dictateurs, évasion fiscale.

En grande partie ces sous, qui ont fait le grand malheur des autres gens, ont fait de notre pays un pays prospère.

Or un pays prospère attire du monde. Mais bien sûr, nous voulons le beurre et l'argent de la vente de celui-ci.

Dehors les étrangers, bienvenus leur sous (même tachés de sang) c'est cela?

Celui qui perd son âme ici, c'est vous, il me semble.

Écrit par : Marcel | 09/03/2015

Bonjour et merci aux 3 derniers intervenants. Vous ne faites pas tache M. Sommer, justement il y a un tir groupé contre ma position...

Alors selon vous tous, bienvenue à toutes les victimes de tous les conflits, les Syriens, les Ukrainiens, et tous les autres. Et on verra si un jour la Turquie et ses 80 millions de résidents à un grand problème, aussi. Ou la Russie.

Il n'est pas nécessaire que je confirme ma position, j'imagine. Mais soyez heureux, c'est vous qui gagnez.

Pour l'instant, ai-je envie de dire...

Écrit par : Danijol | 09/03/2015

Pour l'instant vous êtes dans la théorie gagnant perdant. Elle consiste à faire que DEUX camps s'affrontent. Les pour et les contre.
Sauf que le débat n'est en aucun cas à ce niveau. Les perdants sont déjà connus, se sont les civils qui ont tout perdu dans ce conflit. Que vous gagnez sur le plan politique, ce qui n'a aucune valeur dans le fond du problème, ou à l'inverse ceux qui sont pour le oui mais ne savent meme pas comment prendre le problème.
Résumer une bataille alors que l'enjeu est humain est une question inhumaine.

Il est important de :

1. protéger les personnes vulnérables dans le cadre des accords internationaux en leur donnant une vraie possibilité d'évolution.
2. de communiquer avec la population Suisse de manière clair
3. de ne pas avoir peur de 3'000 personnes (surtout que c'est sur 2 ans)
4. que l'on sache que beaucoup bénéficie de l'aide exclusive de leur famille ici et ne touche encore rien de la confédération pour certain.

A partir de là on parlera de vraie bataille et pas juste réaction d'excités en passe de se faire de la place pour des élections.

Avec des Si on met Paris en bouteille, dans ce cas imagignez la Suisse et ses 8 millions. Déjà que notre système sociale, fonctionne plus ou moins, il est malheureusement pas optimal pour aider les gens à ne plus être assisté. Pire encore, il n'encourage pas. Je vous laisse une nouvelle idée, constructive cette fois, ou il y a une vraie bataille à gagner.

Écrit par : plumenoire | 09/03/2015

3'000 + 10'000 + 30'000 c'est les réfugiés, + 100'000 c'est les Européens, tout ça par an = 2'000'000 d'étrangers dans ce pays actuellement.

Vous avez le droit de considérer que ce n'est rien, qu'il faut accueillir le monde entier ou que sais-je.

Toutefois je vous confirme que je considère que quelques soient les causes, quelques soient les raisons, c'est absolument disproportionné et qu'une DIMINUTION de l'immigration s'impose désormais.

La chance dans ce pays étant que ce sont les urnes qui parlent, elles ont parlé voici une année et j'attends son application sans réserve et au plus vite.

Écrit par : Danijol | 09/03/2015

ahhhh trop facile plummenoire!! c'est constructif si ça va dans le sens que vous voulez ?? et bien non! beaucoup, beaucoup, beaucoup trop d'étrangers dans ce pays et je m'en fous de savoir si la faim, si la chaleur ou le froid, si la guerre, si gnagnagna ou gnagnagna !! ras le bol ok?

Écrit par : amo | 09/03/2015

Réfugié!

Sachez que c'est un statut très précis. Arrêtez de confondre des personnes qui ont un permi provisoire, ou un sans papier (un cas existant d'ailleurs qu'à Genève à ma connaissance.

La méconnaissance ajoutée à la volonté de faire des faire-tout, vous amène à ne pas savoir de quoi vous parlez précisément. Et comme je vous l'ai dit c'est sur 2 ans. Je sais de quoi je parle on a eu ce débat il y a quelque mois. C'est dingue je me retrouve avec des graphiques à longueur de temps et des statistiques très précises et en plus je travaille avec les organismes responsables. Aucun n'avance les chiffres délirant du téléphone arabe que vous avancez.

@amo

Constructif oui qui va dans un sens de construction. Si vous ne comprenez pas ce terme je ne pourrai pas vous aider. Comme je l'ai évoqué juste au-dessus, il faut encore savoir lire, la bataille n'est pas sur les voix que vous arracherez de la population.
Par contre que vous vous en foutez de ses raisons c'est votre droit et je le respecte. Par contre vos arguements infondés (trop d'étrangers) et votre refus de dialoguer vous place hors de ce débat sérieux. Vos onomatopées confirment qu'il est difficile de parler avec un enfant.

Écrit par : plumenoire | 09/03/2015

A savoir qu'en 2013 la population étrangère était de :

1'869'969 personnes dont 1'591'747 sont européens!

Écrit par : plumenoire | 09/03/2015

Avec ce nouveau contingent le Conseil Fédéral encourage et soutient l'islamisation de notre pays !

Écrit par : Octave Vairgebel | 09/03/2015

@ plummenoire :

Oui, je sais parfaitement de quoi je parle, Monsieur le professeur.

J'habite dans l'un des deux pays d'Europe qui a le plus d'étrangers. Et vous avez eu l'élégance, je me demande bien pourquoi, de rappeler les chiffres. Mais je crois que vous, vous pourriez même indiquer 3 millions d'étrangers en Suisse sans plus sourciller.

Qui plus est, j'habite dans l'une des villes du monde à plus fort taux d'étrangers.

Peu m'importe donc de savoir si permis A, M ou Z, cela est un fait et vous seriez bien avisé, Monsieur le professeur, de prendre en compte que cela suffit pour un nombre croissant de personnes en Suisse, qui désormais et par bonheur a dépassé les 50%.

Je propose que nous en restions là.

Écrit par : Danijol | 09/03/2015

plumenoire fait les comptes exactement comme l'ont fait, ceux qui pour nous faire gober Schengen, nous disaient que l'on aurait 10'000 personnes de plus par an! (en oubliant d'ajouter les regroupements familiaux, les réfugiés, le tourisme de l'aide sociale, et patati et patata....)

En sectorisant tout se qu'on veut, on noie le poisson, mais les problèmes se sont les Suisses qui les subissent tous les jours et le ras-le-bol augmentent gravement d'année en année depuis 10 ans.

Tous les calculs se sont avérés faux, alors plumenoire ne déroge pas à cette règle.

Écrit par : Corélande | 09/03/2015

Bien envoyé Danijol, je commence à en avoir aussi plus qua'ssez de ces gens qui, alors que vous leur montrez que les chiffres de l'immigration sont les plus élevés au monde, viennent encore vous trouvez des excuses, vous fassent la leçon ou pire, vous traitent de racistes. Ne lâchez pas.

Écrit par : Amédée Polunik | 10/03/2015

Monsieur Danijol, vous en avez plus qu'assez avec l'immigration car elle vous empêche de trouver un travail? Au lieu de devenir de plus en plus acariâtre et de finir votre vie en acariâtre extrême, je vous conseille de partir. Si vous avez des qualifications, vous n'allez pas avoir des problèmes pour vous installer confortablement, avantageusement même, dans un pays du tiers monde. Allez en Amérique Latine tiens! L'espagnol, le portugais tout comme le français sont des langues latines, faciles donc à maîtriser rapidement. Probablement vous allez être accueilli avec les bras ouverts et vous aurez l'occasion de transmettre votre savoir faire à des populations qui ont en un grand besoin et que de ce fait vont vous adorer.

Écrit par : Bruno | 10/03/2015

@Danijol
Ben monsieur le professeur vous rappelle qu'une plume prend un "m" et que certain étrangers écrivent mieux que cela.
Deuxièmement les chiffres avancés sont les chiffres officiels non basé sur vos vu respectives dans la rue. +10'000 par an impossible en l'état actuel il n'y a pas de structure suffisante pour qu'on l'ait. D'ou le fait que vous partez sur de fausses affirmations.

Donc oui vous vous trompez. A retenir que je mets une différence entre le fait qu'il y a ou pas (trop d'étranger) et les chiffres délirants que l'on vous annonce. Je fais mon travail tout les jours, je sais de quoi je parle et effectivement devant vos positions de croire à la théorie du complot de l'immigration, il est préférable d'en rester là afin que les vrais débats éclosent.

@corléande

Faire les compte correctement ? ah bon comment je fais. Je laisse tomber la statistique Fédéral et je prends la votre. Et la votre se base sur qu'elle référence la rue ? Ne venez pas remettre mes chiffres en question, les miens sont validez, les votres sortent de vos chapeaux. 10'000 est impossible en l'état actuel des choses comme je l'ai déjà dit. Si on avait plus de place et plus de monde engagé pour j'aurai naturellement été dans votre sens. Sauf que là on est loin de cela.

Le but n'est pas de trouver des excuses mais c'est de remettre en cause des chffres du terrain et des gens qui travaillent tous les jours. L'autre problème c'es de faire l'amalgamme entre ceux qui prennent le travail à corps et ame. Et la réalité. Vous pouvez en avoir ras le bas, il faudra juste que vous dites d'ou vous sortez vos inepties.

@Octave

Islamisation ? marrant vous avez oublié que les syriens ne sons pas de majorité musulmane et que j'ai déjà vu pas mal de chrétiens.

Écrit par : plumenoire | 10/03/2015

@ Bruno :

Merci pour vos aimables conseils, toutefois vous êtes mal tombé. Je partirai si j'en ai envie en effet, mais je suis très attaché à ma ville, à mon pays. Une autre solution serait aussi possible, c'est de véritablement m'engager. Et l'immigration dans ce pays me heurtait déjà à 18 ans, donc imaginez.

@ plumenoire :

Votre commentaire est caverneux et vous me reprochez un distrait "m" de trop sur votre pseudo alors que votre commentaire est truffé de fautes et solécismes. Mais j'ai trop passé de temps sur ça, déjà. Bonne journée.

Écrit par : Danijol | 10/03/2015

3000 plus, plus, plus... des feux s'allument même dans le gentil canton de FR pour protester, les gens votent... mais ils s'en foutent, ils poussent, poussent, poussent...

Écrit par : amo | 10/03/2015

Monsieur Danijol, vous parlez comme si les choses étaient immuables. Comme si la Suisse avait toujours existé et qu'elle existera pour toujours. Même chose pour votre nationalité et votre attachement à votre ville. Prenez conscience que vous n'allez pas rester infiniment vivant. Les hommes ne sont que des animaux qui se déplacent comme tous les autres dans la planète. Les migrations font partie de la nature. Partir vaut mieux que devenir un aigri ou pire un haineux. Désolé de vous interpeller de la sorte. Je ne vous ennuierai plus. Quoi qu'il en soit, je vous souhaite bonne chance.

Écrit par : Bruno | 10/03/2015

L'UDC?! A peine un parti du centre qui s'opposait à Ecopop, donnait le vote libre pour l'avortement, était divisé même sur son initiative!! Je rêve d'un véritable parti de Droite, viiite par pitié.

Écrit par : PDP | 10/03/2015

@ Bruno: Haineux est bien fort pour juste dire, clamer son avis, non ?

J'espère en tout cas que vous survivrez aux mouvements et partis qui se lèvent un peu partout en Europe et qui commencent enfin à bien poindre, montrant que votre théorie de l'immense melting-pot commun est bien bête et vaine.

À vous aussi.

Écrit par : Danijol | 10/03/2015

au risque de ne pas être publié mais je viens encore d'avoir un exemple sous les yeux...vous en avez fini mais vous rester dans votre confusion. J'apporte simplement des calirifications dans vos propos, bien que je ne suis pas d'accord. Il est juste question de savoir de quoi l'on parle.
Je ne tiens pas à ce que vous dites des inepties comme Corto qui a déclaré y a pas si longtemps que chaque genevois consacrait plus de 5'0000.- pour les réfugiés, ce qui est totalement faux. Votre opinion est la votre et je n'ai pas envie de débattre la-dessus, ce serait peine perdu. C'est juste que selon ce que vos dires sur les statistiques et les statuts dont vous parlez ne sont pas la réalité.

Je me réexplique ca ne fera pas de mal. Lorsque l'on parle de réfugié c'est un statut. Je sais que vous parler dans un lagage courant sauf que ce terme est juridique et précis. Pas tous le monde peut l'obtenir. Dans ce billet vous avez confondu dès le départ plusieurs type de statuts.
En l'occurence j'ai encore eu un exemple d'un syrien cette après-midi qui n'obtient pas le statut mais qui est admis provisoire car pour le renvoyer ca va plutôt être difficile. Si vous aviez fait la différence en ne mettant pas tous le monde dans le même papier je me serai abstenu simplement.

Écrit par : plumenoire | 10/03/2015

billet du 10.12.2014 si vous le publiez

Y a trop d'immigrés !




Voilà la phrase phare que j'entends à tout bout de champ. Alors je ne me placerai pas en qualité de défenseur des immigrés ou pour la cause des immigrés mais en qualité de citoyen qui écoute ce qu'on lui dit et qui est capable de réfléchir.

Tout d'abord l'argument trop est faux. Car comme je l'ai déjà dit, en comparant les années de guerres en ex-yougoslavie les demandes étaient bien plus forte. Car les gens ne peuvent faire la différence entre demande et prise en charge. Dans les 21'000 demandes toutes n'aboutissent pas à un permis F provisoire. Cela dit le travail inlassable des médias et des politiques fonctionne et les gens le croient. Une expérience dans une université américaine à déjà prouvé que lorsque l'on répète inlassablement les mêmes propos, la population le croit. Je sais que ca peut faire mal de se dire "mais merde je suis un mouton sur ce coup là", mais c'est normal vous avez des pros en face de vous.

L'immigration est un problème parait-il...en Italie, pays ou l'on dit qu'il déborde, nous avons deux beaux exemples politiques, extrème gauche et droite confondu, les autres débiles de l'échiquier politique. Il est très agréable de voir une chose :


"Luca Odevaine, arrêté le 4 décembre et lui-même accusé de corruption aggravée, était, jusqu'à son arrestation, membre de la coordination nationale pour les réfugiés. Il est lui aussi l'un des personnages clés de l'affaire. En collaboration avec Salvatore Buzzi, il aurait mis en place ce que les quotidiens italiens appellent le "système Odevaine" : il gonflait les chiffres sur le nombre d'immigrés dans les centres d'accueil gérés par Buzzi pour obtenir davantage de subventions et de budget de fonctionnement "

Sans compter que l'ex maire d'Italie, Gianni Alemanno, qui a été identifié d'extrème droite par ceux qui lisent et refléchissent il y a bien longtemps. Les autres ont continué à dire "arrêtez de voir des facho partout"

Mais continuons :


Le chef de la bande : un ex-terroriste

D'après les magistrats, rapporte Il Post, le chef de ce vaste réseau mafieux est l'ex-terroriste d'extrême droite Massimo Carminati qui, grâce à des liens noués dans l'entourage de l'ex-maire de Rome – lui-même ancien membre du Mouvement social italien (MSI, néofasciste) –, se serait infiltré dans divers appels d'offres en faveur d'entreprises ou de structures amies.

"L'autre personne au centre de l'enquête, écrit le site d'information, est Salvatore Buzzi, 59 ans, ancien militant de l'extrême gauche italienne. Après un passage en prison, Buzzi fonda "29 Giugno' (29 juin), une coopérative d'ex-prisonniers. "Au fil des ans et grâce à la corruption d'hommes politiques, Buzzi a fini par devenir le directeur d'un consortium de coopératives qui géraient quelques camps de Roms, des centres d'accueil pour immigrés et des espaces verts."



Alors là c'est vraiment pas joli joli. Et pire encore l'argent alloué par les accords internationaux pour les migrants étaient détournés. C'est bien joli de faire la guerre en Lybie mais il fallait penser au mouvement que cela allait créer. D'autant plus que l'argent détourné et bien supérieur à la manne du traffic de drogue généré par ces immigrés.

De notre coté en Suisse on est pas en reste. La mauvaise gestion administrative lancé par Blocher a fait prendre du retard et la gauche d'aujourd'hui est aussi incapable de prendre les bonnes décisions. Car que l'on soit clair ; une personne menacée ne peut être renvoyée chez elle. Mais ce n'est pas le cas de tous le monde. Le souci vient principalement des personnes dont on a statué qu'ils ne pouvaient rester et qui ne sont pas raccompagné chez eux. Pour certain cela dure depuis 11 ans. Et malheureusement la criminalité principalement se situe ici. Alors quand on parle de moyen il y a des choses simples à faire. Mais tout est déjà dans la loi et elle n'est pas forcément appliquée. Pas parce que se sont des requérants mais parce que les cantons préfèrent jouer les aveugles. Les arguements qui diront le contraire sont bienvenu mais en tant que professionnel je peux déjà vous dire que c'est faux. J'en ai croisé plus de mille à ce jour. Commencez par faire le tri entre sans papier, (statuts existant qu'à Genève), requérants d'asile et les réfugiés. Et même à l'intérieur c'est particulier.

http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2014...

Écrit par : plumenoire | 10/03/2015

J'oubliais, j'avais dit ça au socialo du blog (qui ne peut pas se renier et qui cause toujours) qui, le comble, voyait de l'extrême droite à Genève. Bien sûr, il avait censuré. Ces chez gens-là, la liberté c'est comme pour le maire de Caracas ou comme en Corée du Nord. Puant.

Écrit par : PDP | 10/03/2015

plumenoire, vous n'êtes pas le seul à pouvoir réfléchir et il me semble que vous avez la rigidité qu'on pourrait reprocher à un fonctionnaire.

Car peu m'importe leur statut, je vous confirme que je considère qu'il y a beaucoup trop d'étrangers en Suisse, et que j'ai la chance depuis une année d'appartenir à la partie du peuple qui majoritairement pense ceci, voilà.

Je ne censure pas car j'aime la liberté mais c'est la fin de la discussion avec vous, merci de vos interventions.

Écrit par : Danijol | 10/03/2015

"@ Bruno: Haineux est bien fort pour juste dire, clamer son avis, non ?"

Je n'ai pas dit que vous êtes quelqu'un de haineux, j'ai seulement dit que vous pourriez petit à petit le devenir en évoluant avec "votre engagement".

"J'espère en tout cas que vous survivrez aux mouvements et partis qui se lèvent un peu partout en Europe et qui commencent enfin à bien poindre, montrant que votre théorie de l'immense melting-pot commun est bien bête et vaine."

Je ne sais pas ce que vous voulez réellement dire par là, mais je dois vous dire que je ne me fais pas d'illusions sur le genre humain. Les hommes peuvent en effet très facilement basculer dans la haine et pratiquer des tueries et massacres. L'histoire est pleine des exemples. Un des derniers, la Yougoslavie..

Écrit par : Bruno | 10/03/2015

Du DFPJ: Début de la guerre en Syrie on devait en accueillir 500. Puis quelques mois plus tard au vu de la situation 5'000 et à ce jour nous en sommes à 10'000 avec le regroupement familial. Ces chiffres sont arrondi car ils sont sous couverts de régimes divers.
Maintenant la porte s'ouvre pour 3'000 de plus, mme sommaruga vient de le dire elle même...ok!

Permettez-moi Danijol, mais j'aimerai poser cette question à Plumenoire puisqu'il semble connaitre les méandres de ce dossier.

Cher Monsieur, dites-nous de qu'elles caisses sortent les fonds pour financer le train de vie minimum de ces personnes qui sont ici, qui doivent payer l'assurance lamal obligatoire, un loyer, des minimums vitaux et l'alimentaire chaque mois. On m'a dit que ces familles sont là avec au minimum 3 enfants?

Écrit par : Corélande | 10/03/2015

Et juste pour pas rire! Mais comparez aujourd'hui avec les années 1990 c'est totalement ridicule! (nous dire qu'il y avait plus de réfugiés des balkans qu'aujourd'hui) Juste pour votre info....au passage..... la libre circulation depuis 2005 à totalement changé la donne, nous sommes envahis de toutes parts et c'est cela qui créé la SATURATION!

Sans compter que comme nous au moins, vous devez être d'accord; nous n'avons pris aucun M2 à personne et que notre territoire à toujours les mêmes dimensions, que les montagnes ne se sont pas abaissées non plus!

Écrit par : Corélande | 10/03/2015

@ Bruno: Si vous avez lu mon texte, j'y fais aussi ressortir la dimension folle de l'être humain, justement. Nous sommes d'accord sur ça semble-t-il, et c'est déjà beau je trouve.

Après en ce qui me concerne, je ferai tout pour protéger cela, j'ai la conviction absolue qu'un melting-pot ne peut que conduire au clash. À Champ-d'Ollon d'ailleurs les émeutes étaient entre les Magrébins et les Balkaniques, ne me dites pas que dans la rue c'est pour se taper amicalement sur l'épaule et se faire un poker.

Merci aussi de vos interventions.

Écrit par : Danijol | 10/03/2015

"Merci aussi de vos interventions."

Merci à vous pour répondre.

Je vous fais ici un copié/collé et après, promis, je ne vous importune plus:


L'influence néo-nazie inquiète en Allemagne

La démission du maire d'une petite commune de l'est de l'Allemagne, menacé par des néonazis depuis qu'il avait accepté un centre d'accueil de réfugiés, suscite depuis ce matin l'inquiétude parmi les responsables politiques du pays. Markus Nierth, maire sans étiquette de Tröglitz, commune de 2.700 habitants située dans l'Etat régional de Saxe-Anhalt, avait annoncé samedi qu'il quittait ses fonctions.

Il avait expliqué qu'il se sentait menacé par des manifestations organisées par le parti néonazi NPD depuis qu'il avait accepté d'accueillir une quarantaine de réfugiés dans un bâtiment inoccupé du village. L'édile affirme démissionner non par peur mais pour dénoncer un manque de soutien politique à son égard, assurant que sa famille et lui étaient devenus des "cibles" du NPD. "De la part des partis politiques, je me suis senti délaissé", a-t-il dit dans un entretien à l'agence allemande DPA. "Par ailleurs, j'avais besoin d'être légalement protégé. Si j'avais eu cette sécurité, je n'aurais pas démissionné. En tant que petit maire, je suis devenu une victime", a-t-il ajouté alors que le NPD a organisé des manifestations sous ses fenêtres pendant plusieurs semaines.

Des responsables politiques nationaux ainsi que certains médias ont exprimé mardi leur préoccupation après la décision de M. Nierth. "Je comprends l'inquiétude qu'éprouve Markus Nierth pour lui et sa famille", a déclaré la secrétaire générale du parti social-démocrate SPD, Yasmin Fahimi, au quotidien régional Kölner Stadt-Anzeiger. Mais "il n'est pas acceptable que quelqu'un soit contraint de démissionner parce qu'il s'engage en faveur des minorités et trouve des néonazis sur son chemin".
L'un des responsables des Verts allemands, Cem Özdemir, a lui aussi regretté que M. Nierth en soit arrivé là. "Quand dans notre démocratie et notre Etat de droit, un maire élu ne se sent plus protégé face à la plèbe brune, il faut tirer tous les signaux d'alarme".


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/03/10/97001-20150310FILWWW00133-l-influence-neo-nazie-inquiete-en-allemagne.php

Écrit par : Bruno | 10/03/2015

Bruno: Je me demandais bien qui viendrait avec les grands mots sur mon blog, fascisme, nazisme. C'était évident.

On ne va pas épiloguer, les seules choses que je veux dire c'est que ceux qui ne comprennent pas qu'une limitation de l'immigration est de nature précisément à éviter ces extrémismes de m...

Et que je me fais particulièrement du soucis pour l'Italie. Voilà, c'est posé quelque part.

Au revoir.

Écrit par : Danijol | 10/03/2015

Désolé Monsieur Danijol, mais cela n'était pas voulu. C'est simplement que la conversation se développe à fur et à mesure. J'ai vu sur ARTE la nouvelle sur ce commune allemande et j'ai pensé à vous. Voilà. Cependant rien ne sert de jouer les autruches. Je ne pense pas comme vous dites que une "limitation de l'immigration" soit de nature à éviter ces extrémismes. Bien au contraire, c'est justement aller dans leur sens à eux et cela ne va faire que le renforcer. La population préférera toujours l'original à la photocopie. Les extrémismes il faut les combattre et pas les imiter.

Écrit par : Bruno | 11/03/2015

Monsieur Bruno, vous vivez dans votre monde idéal où tout le monde aime tout le monde.

Le monde réel dit depuis toujours que tous les humains ne se mélangent pas nécessairement et encore moins obligatoirement, ce n'est pas comprendre la vie que de penser le contraire.

Vos propos et vos pensées sont toutefois malvenus, je n'aime pas censurer comme je l'ai dit, mais je peux me défendre sèchement.

Je vous saurai donc gré de tenir votre promesse de ne plus m'ennuyer.

Écrit par : Danijol | 11/03/2015

Votre réponse est quelque peu confuse, Danijol. Je n'avais pas envie de polémiquer, mais vos réponses m'incitent cependant à utiliser mon droit de réponse aussi. Inutile de tenir un blog si c'est pour éviter le débat, que forcement ne peut pas aller toujours de manière à caresser l'auteur dans le sens du poil. Les extrémismes font bien partie du monde réel et le combattre requière une bonne dose du courage et de conviction. Il est bien loin le monde où tout le monde serait gentil. Pour ma part je préfère courir les risques d'affronter les extrémismes que de me plier à leurs coups de force. Mais je ne me fais pas d'illusions quant à l'issue de ces types de lutte. La deuxième guerre mondiale nous à montré que les extrémismes peuvent arriver avec beaucoup de succès à ses fins.

Écrit par : Bruno | 11/03/2015

Bien sûr que tous ces illuminés pro-immigration déroulent le tapis rouge pour les extrémistes. Même entre villages il y a parfois des tensions alors imaginez avec des personnes du bout du monde. Ils vivent décidément à une haute altitudes ces ...

Écrit par : PDP | 11/03/2015

Bruno, vous devriez adresser votre remarque à ceux qui censurent les commentaires, pas à moi, non?

Néanmoins, associer une lutte claire et franche contre l'immigration avec le nazisme et venir de façon nauséeuse et détournée insinuer des choses avec cette saloperie est abject pour moi.

Une des libertés d'un blogueur est de bannir aussi, le premier banni en était manifestement un, de nazi (sur l'un de mes billets concernant le 9 février), le deuxième sera vous. Bon vent.

Écrit par : Danijol | 11/03/2015

La Suisse: 3000 Syriens.
La France: 500 Syriens.
Et certains pays plus grands que la Suisse encore moins.

Cherchez l'erreur alors que la France n'est pas pour rien dans la situation en Syrie. Alors qu'en principe: pollueur = payeur, mais la France se défile, après avoir mis de l'huile sur le feu. Courage, fuyons!

Écrit par : Johann | 11/03/2015

@Michel Sommer,

Quand vous parlez de la froide réalité des chiffres: 0,0004 % de la population suisse représente environ 32 personne.

3200 réfugiés seraient plutôt environ 0.04% de la population.

A froid c'est toujours pas énorme, mais c'est quand même un peu comme confondre 32 Frs avec 3200 Frs, si c'était le fait de mon comptable il serait viré.

Et vous savez aussi que les réfugiés ne sont pas uniformément réparti dans la population. On va se retrouver (comme c'est déjà le cas) avec des villages qui auront autant de réfugiés que d'habitants, alors qu'ils n'en veulent pas, ce qui est quelque part entre profondément anti-démocratique et une trahison de l'état envers ses citoyens.

En plus quel est le concept humanitaire sous-jacent ? Entièrement vider la Syrie de sa population pour résoudre le problème ?

Cordialement

E.

Écrit par : Eastwood | 11/03/2015

Pour être complet... : "L'accueil des réfugiés syriens coutera 42 mio de francs par année" selon la réponse du Conseil fédéral à une question d'une députée.

"Cette somme comprend notamment les frais de voyage, les frais d'intégration et administratifs et les couts de l'aide sociale versée aux cantons." Par ailleurs, "ils seront répartis dans tous les cantons."

Puisque l'on ne m'a pas demandé mon avis, l'occasion de répéter ici un non décidé à cette venue.

Écrit par : Danijol | 17/03/2015

"Il est relativement facile pour les terroristes de se joindre au flux de migrants pour pénétrer en Europe, en particulier de Syrie, d'Irak, de Lybie", a averti le coordinateur de la lutte antiterroriste de l'Union européenne, Gilles de Kerchove, hier. "Les djihadistes se font en effet passer pour des réfugiés."

Ce serait être incomplet que de ne pas le reporter ici.

Écrit par : Danijol | 21/03/2015

Il existe des tensions en Suisse entre valaisans et vaudois depuis des lustres.
Je me demande bien comment va-t-on éviter des tensions à prévoir entre des syriens et des suisses ?

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21/03/2015

Voici le détail des 200 premiers réfugiés arrivés, histoire de mesurer ce qui nous attend :

- 45 familles avec 121 enfants
- 33 en difficulté psychique
- 34 malades
- 17 handicapés
- 10 personnes seules

Et jusqu'ici, toujours selon le Secrétariat d'État aux migrants, "seuls 7 cantons on joué le jeu, dont Genève et le Valais."

J'ai d'ores et déjà envie de me fâcher.

Écrit par : Danijol | 25/03/2015

"45 familles avec 121 enfants" et dire qu'en Valais on a supprimé la subvention partielle aux personnes âgées pour leurs assurances maladie à ceux qui ont entre 2'200 et 2'500 par mois....et une petite maison payée!

Par contre une famille des balkans peut avec 17 membres (père-mère enfants et petits-enfants toucher les dites subventions à hauteur de 80 et 100%.
et je vous dis pas les PC en plus!!!

Appréciera qui pourra!!!!

Pas sûr que les Valaisans voient cela d'un bon œil!

Dans d'autres secteurs Unia se bat pour que les salaires des frontaliers ne baissent pas, et il se fout royalement des Suisses qui vivent en Suisse et en francs suisses qui se voient proposer par une nouvelle direction française à Montreux; une baisse de salaire de Fr. 1'000.-- par mois.
Sinon licenciement pour engagement de frontalières, (clinique renommée dit-on!)

Écrit par : Corélande | 25/03/2015

Moi ça fait longtemps que je suis faché. Je prie que cette foutue gauche en VdG soit shootée ce printemps, et cette fichue droite libérale soit laminée en octobre.

Écrit par : PDP | 25/03/2015

@ Corélandre : Merci... je confesse arriver à un stade où je ne supporte quasiment plus ce qui arrive à ce pays.

Écrit par : Danijol | 25/03/2015

J'y pense, les handicapés viendront faire compagnie aux handicapés Roms, certainement. Pas loin de chez moi, il y a sur une place le rassemblement de tous les plus éclopés de cette population.

Et dire que la Suisse était un pays de niveau, avant. Vous allez voir sous peu ils vont réduire leur subvention aux pauvres handicapés Suisses. Pxxxxx j'en ai assez.

Écrit par : PDP | 25/03/2015

Je continue et je relaye, aujourd'hui des nouvelles de chez bombardier.
Le massacre continue, on fait travailler les ouvriers suisses le samedi et on ne les paient pas correctement à la fin du mois!

Des frontaliers qui sont arrivés comme simples manutentionnaires et qui quelques mois se trouvent chef d'équipe. Dixit, un de ces jours prochains il va y avoir du grabuge sérieux à Villeneuve.....avis et réavis à Unia!!!!

Les Tamoils-frontaliers.....ah pas content eux, parce qu'ils ne vont pas avoir des indemnités chômage suisses, et ils exigent d'être pris en charge par les ORP.....ohohohoh!

Les fameux frontaliers qui se foutent de la gueule des Suisses en leur disant que grâce au change ils ont pu se réserver des vacances aux Maldives, alors que les Suisses arrivent juste à boucler les fins de mois!

UNIA....UNIA.....UNIA.....où est-tu????????

Chez Reitzel à Aigle c'est pas mieux et l'ambiance est détestable.

Comment je sais tout ça? Je suis secrétaire particulière et en ce moment je tourne pour les déclarations d'impôt.....A foison les faits et la gabegie que cela met dans les entreprises ou les commerces!

Écrit par : Corélande | 25/03/2015

Jamais autant de demandes d'asile n'ont été déposées dans les pays industrialisés depuis 1992 et le début de la guerre dans l'ex-Yougoslavie, soit 866'000 l'an dernier, contre 596'600 en 2013, a affirmé jeudi le Haut Commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR).
Cette forte augmentation est surtout due aux Syriens, le premier groupe avec 150'000 demandes, presque le triple du chiffre de 2013.


http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/Bond-des-demandes-d-asile-dans-les-pays-riches-11128920

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 26/03/2015

Gangs étrangers en Suisse: "recrute ses membres dans les communauté kurde et a déclaré la guerre à un groupe rival d'origine balkanique". Incidents à répétition à Zurich.

Dans combien de temps, avec les Syriens ?

Cauchemar, quand tu nous tiens.

Écrit par : Danijol | 04/05/2015

Je tentai d'écouter sans m'énerver Manon Schick (Amnesty) au 12:45 se plaignant que seuls 23 Syriens ont pu arriver en Suisse.

Juste lui dire que ce sont déjà 23 de trop, et que pour moi il est désormais vital d'arrêter toute immigration dans ce pays qui n'existe d'ailleurs bientôt plus.

Par contre, très heureux d'apprendre que seuls 26,5% des Suisses sont encore d'accord d'accueillir ces 3'000 réfugiés. Le trop-plein est véritablement là, cette fois, et il serait temps d'en tenir compte.

Quelle que soit la misère du monde.

Écrit par : Danijol | 30/08/2015

Incroyable. Hier soir je parlais avec 2 jeunes d'Istanbul, contre l'arrivée de Syriens chez eux!

Je vous promets sur tout ce que j'ai de plus cher que c'est vrai. Voici des détails :

Je discutais donc avec 2 étudiants universitaires turcs, un couple. Très sympathique, nous avons parlé de tout. De leur gouvernement aussi.

Soudainement ils m'ont dit qu'ils avaient énormément de gens de Syrie qui étaient arrivés. Je suis resté un moment en retrait mais me suis vite décidé à leur demander, pour information, ce qu'ils pensaient de cela. Je m'attendais à quelque chose comme "ce sont nos frères"...

Eh bien, à tomber par terre! "Ils sont beaucoup trop". "Nous n'avons déjà pas de travail nous, qu'est-ce qu'il va se passer?". "Ils sont toute la journée à ne rien faire". "Il y en a au moins 1 million".

Je pense que le chiffre est exagéré, mais pour le reste je laisse chacun juger... et dire qu'eux ne peuvent pas vraiment rajouter "et les femmes portent le voile".

Pour le détail, nous partagions un verre de vin, et bien que l'on m'ait dit déjà énormément de choses positives sur Genève, jamais je n'avais entendu un concert de louanges pareil.

Ça fait de la peine qu'ils repartent demain.

(Je poste mon commentaire sous mes 2 billets traitant du sujet)

Écrit par : Danijol | 09/09/2015

Puisque enfin, il y a un dirigeant qui prend de fermes et saines décisions (Trump sur les Syriens qui traversaient carrément l'Atlantique pour "se réfugier"), le mentionner ici. Que dis-je, le claironner.

Même si l'autre funky d'Ottawa, nouveau chouchou des médias, veut jouer les Père-Teresa...

Écrit par : Danijol | 29/01/2017

Et bien entendu, la RTS nous sert au 19:30 cette iranienne de l'EPFL bloquée... son cas est dur oui, elle finira à mon avis par y arriver, mais c'est juste un scandale de ne parler que d'elle.

Écrit par : Danijol | 29/01/2017

Avec ce qui s'est passé au Canada cette nuit, je change mon "autre funky d'Ottawa" d'hier par le "dangeureux d'Ottawa".

Écrit par : Danijol | 30/01/2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.