09/01/2015

Ils (elles) ne sont donc pas Charlie...

Voilà déjà que plusieurs personnes se démarquent de cet élan peut-être pas mondial, mais en tout cas international. C'est leur droit, mais nous allons en parler.

Ça a commencé par un contact sur internet qui est venu me parler avec sa vignette "Je ne suis pas Charlie", alors que j'ai décidé de mettre la mienne dès qu'elle a circulé. Je connais cette personne, elle est anti-système, n'a jamais payé un franc de transports publics, croule sous les amendes qui ne lui arrivent même plus. Sur son texte de profil, elle a écrit "L'indignation sélective des marchands de mort", rien de moins. Le tout donne une idée de la première, qui n'était pas Charlie.

Ensuite, Tariq Ramadan invité du 19:30 d'hier et qui disait que, lui non plus, ne l'était pas. Ce n'était guère surprenant. Bien sûr, il a condamné le geste, sans doute avec sincérité, mais je ne suis pas dans sa tête. A-t-il été bouleversé par tant d'horreur, comme la plupart des êtres humains sur cette terre ? J'en doute. En tout cas, la RTS leur a bien donné la parole.

Puis, je vois le texte d'une blogueuse dans ces colonnes, qui a normalement fait exploser les records de lecture. Pour cela, pour son courage, pour son français soigné et accessoirement pour avoir vu aussi son billet sur les Jeux olympiques qui ont ramassé avec moi aussi, bravo. Mais voilà...

Toutes allaient de leurs ressentiments, de leurs petites rancunes. Vous comprenez, la Religion, les Dieux, leurs Disciples et autres Prophètes, ça ne se touche pas comme ça. Sous d'autres temps, toutes les religions nous l'ont bien fait savoir aussi, d'ailleurs. Avec ce qui est sorti par la suite, en particulier avec la catholique, on regrette de ne pas avoir eu le courage de les chatouiller plus tôt, même si l'on risquait pas mal avant, également.

Mais devant la folie et la barbarie de cet acte, cette émotion planétaire, ces millions de gens qui portent le deuil, celui de la liberté, la liberté d'écrire, de dessiner... devant ceux qui sont tombés sous les balles, dire ne pas être Charlie, selon moi, c'est minimalement excuser. Minimalement justifier.

Les deux tueurs non plus, ne sont assurément pas Charlie.

Commentaires

"L'indignation sélective des marchands de morts"?? C'est qui cet hurluberlu?? Ca rend dingue de lire des trucs comme ça

Écrit par : AM | 09/01/2015

Vous savez si elle est musulmanne aussi, par hasard ?

Écrit par : AM | 09/01/2015

@ AM : Non je ne sais pas, et je n'ai pas d'indications dans ce sens en tout cas (d'apparence elle pourrait très bien être danoise ou irlandaise...)

Écrit par : Danijol | 09/01/2015

Tariqu Ramadan sincère?!

Écrit par : D.p. | 09/01/2015

"Le hasard a fait que je connais cette personne, elle est anti-système,"

Cette même personne n'a pas laisser passer le commentaire suivant:

"Si vous êtes Charlie-Hebdo qui a reproduit les caricatures du journal danois, alors faites comme Charlie-Hebdo et publiez les même caricatures. Autrement vous ne feriez qu'étaler votre hypocrisie.

http://www.causeur.fr/wp-content/uploads/2012/09/charlie-hebdo-caricatures-mahomet.jpg

Vous mettez sur le même plan les assassins et ceux qui combattent une idéologie politique totalitaire. Cherchez l'erreur. Demandez-vous si en fait vous ne soutenez pas objectivement les assassins."

Écrit par : Johann | 09/01/2015

@ Johann : C'est quoi ce délire ?

Écrit par : Danijol | 09/01/2015

Tariq au TJ... Avec toujours autant de complaisance journalistique pour celui qui manie le double langage comme d'autre l'AK47.

Il ne faut pas lui demander si il condamne cet attentat ou la violence. Demandez lui plutôt si le blasphème est une chose acceptable au nom de la liberté d'expression. D'ailleurs je suis sûr qu'il est sincère quand il dit condamner la violence, mais le massacre de Charlie n'en est pas puisque c'est un acte de justice a l'encontre de blasphémateurs ignorants.

Écrit par : Eastwood | 09/01/2015

@Eastwood
« Il ne faut pas lui demander si il condamne cet attentat ou la violence »

Message officiel de Tariq Ramadan:

"Charlie Hebdo : NON! NON! NON!
Contrairement à ce qu'ont apparemment dit les assassins-criminels dans l'attentat des bureaux de Charlie Hebdo, ce n'est pas le Prophète qui a été vengé, c'est notre religion, nos valeurs et nos principes islamiques qui ont été trahis et souillés.
Une condamnation absolue et une colère profonde (saine et mille fois justifiée) contre cette horreur!!!
Qu'il me soit permis d'exprimer ici ma profonde sympathie et mes sincères condoléances aux familles des victimes."

Le mot qu'il a employé c'est "CONDAMNATION".

Faut vous l'introduire avec un chausse-pied ou un chasse-pointe ?

Écrit par : Chuck Jones | 09/01/2015

@Chuck abdul

Faut juste le dire sans ambiguïté ni double langage. Tariq n'a jamais donné son avis sur le droit au blasphème de CH au nom de la liberté d'expression, et on peut continuer avec son avis sur la lapidation ou l'apostasie ? C'est pas totalement pour rien que ce gentil monsieur est interdit de séjour au US. Avec ou sans chausse pied, a ta guise "Chuck", "Vincent" ou autre.

Écrit par : Eastwood | 10/01/2015

On peut dès ce jour rajouter Jean-Marie Le Pen à la liste...

Écrit par : Danijol | 10/01/2015

Voici ce qu'écrivait Cavanna dans son dernier édito de 1981 "Cette fois, c'est la fin" :
"Vous êtes aussi cons que vos pères l'étaient à votre âge, vous serez aussi cons qu'eux quand vous aurez leur âge.
Surtout, surtout, chier sur ce qu'aimait papa. Essentiel. Et redécouvrir avec extase ce qu'aimait grand'père. De génération en génération se transmet le flambeau sacré de la connerie. La connerie cherche toujours le non-conforme, à condition que ce soit le non-conforme de tout le monde."

Cela s'applique bien à Charlie et à ses nouveaux amateurs. Et donc les non-conformes conformistes iront manifester demain en masse.

Écrit par : Géo | 10/01/2015

Du coup, les moutons sont où? derrière qui?

Écrit par : Corélande | 10/01/2015

Ca fait du bien de voir chez vous les religions remises enfin à leur place. Ouf, ça apaise dans ce moment de haine.

Écrit par : Amédée Polunik | 10/01/2015

Je suis Charlie. Je condamne cet attentat le plus fermement possible. Je présente mes sincères condoléances aux proches des victimes. Si certains veulent leur rendre hommage en reprenant le slogan d'un mouvement, ils sont libres de le faire. Si certains veulent leur rendre hommage d'une autre façon, ils sont libres de le faire. Si certains ne veulent pas leur rendre hommage, ils sont libres de le faire. Si certains veulent tourner leur mort en dérision, ils sont libres de le faire, car là est le message de Charlie Hebdo et ceux pour quoi ils sont morts. Pointer du doigt ceux qui veulent ou qui ne veulent pas dire telle ou telle chose va à l'encontre de ce message : Alors dans les circonstances pareilles, je trouve que ce que vous dites monsieur est incohérent, et peut même aller à la limite de l'indécence.

Écrit par : Je suis Charlie | 10/01/2015

@ Je suis Charlie : Si ce sont mes lignes qui vont "à la limite de l'indécence", je vous laisse trouver les mots pour qualifier ceux qui ont tiré des balles dans la tête de journalistes, dessinateurs de presse, clients d'un magasin et policiers.

Écrit par : Danijol | 10/01/2015

Et il a fait quoi le "Je suis Charlie" pour marquer son opprobre? Prier?

Écrit par : AM | 10/01/2015

Vous faites bien de le relever, Chuck Jones. Je pense que Ramadan est probablement contre la méthode, mais pas du tout contre le but visé par les terroristes.

Écrit par : Mère-Grand | 14/01/2015

@ Corto : Je ne publierai cette longue lettre anonyme de ce "journaliste palestinien" que lorsque vous aurez indiqué sa provenance.

Par ailleurs, elle m'est arrivée 2 fois, seule la 2ème le serait.

Écrit par : Danijol | 14/01/2015

Je ne suis pas Charlie Cuenod: le commentaire de Corto émanant d'une énième source anonyme ou d'un copié collé tiré d'un propagandiste israélien est publié sans réserve par Jean Noel Cuenod "poète dominical "et accessoirement réacteur du Journal La Cité
.Défenseur acharné de la liberté d'expression ,il censure maintenant mes commentaires , Chroniqueur dans le bulletin d'Info du Cicad quasi porte parole du Likoud, mes positions soutenant le mouvement BDS doivent indisposer le "résistant" en guerre contre ma barbarie.

Écrit par : briand | 14/01/2015

@Eastwood

- « Faut juste le dire sans ambiguïté ni double langage. Tariq n'a jamais donné son avis sur le droit au blasphème de CH au nom de la liberté d'expression... »

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Interview-de-Tariq-Ramadan-sur-la-polemique-Charlie-Hebdo-14328.html

C'est en français mais pas sous-titré.
Comme vous êtes bouché, je prends la peine de transcrire.

TR: (1:02) "La liberté d'expression est un droit que l'on respecte. On n'a pas besoin de loi contre le blasphème ou autre. Il ne faut pas réagir par la loi du moment où la loi donne ce droit, il faut le défendre, ET MOI JE LE DEFENDS. Donc, c'était, en termes de "légal", le droit de Charlie Hebdo de le faire. ... Que les musulmans, de ce point de vue là, ne doivent ni réagir émotionellement, ni réagir légalement en termes de poursuites. Il fallait ignorer cette affaire."

LaTeleLibre: "Donc vous défendez le droit au blasphème ?"

TQ: "Je défends le droit à la liberté. Le droit au blasphème, en termes de "legal", je le défendrai. En termes de "responsabilité" quant à l'usage de ce droit, j'appellerais les gens à une responsabilisation."

LaTeleLibre: "Ca veut dire quoi ?"

TQ: "Ca veut dire que, ce n'est pas parce que l'on peut faire quelque chose légalement qu'il faut toujours le faire éthiquement ou en termes de bienséance. Je vais vous donner un exemple. Ce qu'est devenu l'Holocauste en Europe, en termes de conscience européenne, est devenu quelque chose que l'on aurait le droit de moquer ... mais que la conscience européenne ... dont la conscience européenne ne se moque pas parce que CA A DU SENS, CA FAIT SENS. Et ..."

LaTeleLibre: "Pour nous c'est une catastrophe faite par des européens sur des européens ..."

TR: "Oui ... mais on ne parle pas de ça. Je ne parle pas de la catastrophe, je parle de la souffrance d'un peuple, on pourrait s'en moquer. (...) Ca a été un traumatisme, une catastrophe, c'est quelque chose qui est dans la conscience collective européenne, un drame. Et qui prend, parce que ça a touché tout un peuple, une dimension de "sacré". On ne rit pas de la souffrance, de ce qu'est l'horreur. Ce qu'il faut comprendre c'est que, pour beaucoup, beaucoup de musulmans, mais pas simplement des musulmans, des chrétiens qui vivent en Afrique, leur rapport au sacré est de la même nature que cette catastrophe historique et donc on n'en rit pas. Alors, on a le droit de le faire légalement, mais on ne le fera pas en termes de "rapport à autrui". Et c'est ce que je dis: à partir d'un certain moment, il y a des moments donnés où "faut savoir ce qu'on dit", qu'on a le droit de le faire mais c'est pas forcément le bon moment, que selon le contexte dans lequel on est, c'est jeter de l'huile sur le feu pour rien du tout, à mon sens, où si ce n'est pour des questions financières. C'est ce que j'ai dit à Charlie Hebdo: "Si vous voulez montrer le bien-fondé de votre liberté, eh bien donnez tout l'argent que vous avez gagné à une cause solidaire."".


- « C'est pas totalement pour rien que ce gentil monsieur est interdit de séjour au US. Avec ou sans chausse pied, a ta guise "Chuck", "Vincent" ou autre. »

Interview CNN de Tariq Ramadan aux Etats-Unis en 2010:

https://www.youtube.com/watch?v=aEZHfY71MpQ

C'est pour avoir versé 1670 francs suisses à l'Association de secours palestinien (ASP, une organisation située en Suisse) entre 1998 et 2002 que des gros cons de l'administration Bush l'ont accusé en 2003 d'avoir participé au financement du Hamas.

Sans ambiguïté, ni double langage, c'est pas un mais deux chausse-pieds qu'il vous faut pour extraire le jéroboam avant d'essayer d'introduire quoique ce soit.

Et Eastwood, si j'étais vous, je signerais du nom de "Personne" pendant quelque temps.

Écrit par : Chuck Jones | 15/01/2015

@Eastwood

Accessoirement, le "droit au blasphème" n'existe pas, car n'est défini dans aucun texte de loi.

Écrit par : Chuck Jones | 15/01/2015

Pourquoi le fait d'être contre les attentats et les terroristes devrait nous obliger à arborer un "Je suis Charlie". Il ne me viendrait pas à l'idée de censurer Charlie Hebdo même si le contenu de la publication ne m'amuse pas vraiment. S'il n'y avait eu "que" l'attentat contre le magasin cacher aurait-on aussitôt arboré une pancarte portant "Je suis Cacher" ? Franchement, j'ai quelques doutes.

Écrit par : Micghel Sommer | 16/01/2015

@ M. Sommer : Obligé, non bien sûr. Mais j'ai voulu dire que je suis extrêmement circonspect avec ceux qui ne sont pas Charlie. Quand on en contemple la liste, d'ailleurs...

Pas besoin de rappeler les horreurs vécues et ceux qui sont tombés sous les balles, il me semble devant cela que toute personne normale doit se sentir Charlie, ou alors se taire.

Dire, clamer ne pas être Charlie est limite pour moi, voire suspect.

Écrit par : Danijol | 16/01/2015

Donc Tariq a bien été interdit de séjour au USA pour sympathie envers des organisations terroriste. Et c'est peut-être aussi des "gros cons de l’administration Bush" qui l'on viré de l'UniGE ?

Le petit fils du fondateur des frères musulmans n'est pas non plus vu blanc comme neige chez nos voisins:

"En France, certains voient en Tariq Ramadan un fondamentaliste qui prêche la modération en français et le radicalisme en arabe."

Hein chucky-mouse ? Je dis ça pour l'image de la pauvre souris hypnotisée par le serpent a langue fourchu qu'elle croit son ami...

Écrit par : Eastwood | 16/01/2015

Changer de référentiel est une caractéristique fondamentale du double langage "chuck":

"Accessoirement, le "droit au blasphème" n'existe pas, car n'est défini dans aucun texte de loi."

Si dans la charia, fréquemment appliquée "en islam" ou assimilé, avec quelques sentences barbare a la clé... Vous le saviez pas ???

Écrit par : Eastwood | 16/01/2015

Rien d'étonnant: il aura fallu 10 jrs pour que se décante l'émmotionnel au fond du trou du réel de chacun

Écrit par : genevois déshérité | 16/01/2015

Ouf! on est sauvés: la marque "je suis Charlie" ne pourra pas être déposée. Bon, sauf ailleurs, en Chine etc.

Écrit par : genevois déshérité | 16/01/2015

à souligner que Danijol a fait son job "clean", et n'a pas répercuté les tentatives de ces quelques blogeurs sur TdG

qui cherchent à faire leur buzz niveau *c'est moi la plus grande gueule* sur blogs TdG

via récup de posts -comme ce fut le cas des miens comme d'autres- par manips de copiés-collés + rajouts à leur sauce, histoire d'atteindre un résultat diffamatoire

Écrit par : genevois déshérité | 16/01/2015

préciser ce que chacun pense: le réel c'est la position de chacun d'entre nous.
Question de civilisation, de culture, d'éducation, de morale sociale appliquée tout au long des aléas de nos vies, principes de vie de dur labeur sans vacances, de planification et de prévoyance en familles, où mes ancêtres comme les vôtres, ont bâti la Suisse par leur dur labeur.

Sauf que le fruit de ces générations de dur labeurs arrivent, en 2015 et après des années de migrations non intégrées, à un résultat, dont viennent profiter trop d'assistannats sociaux.

que cette anonyme patoucha recopie ces phrases à sa guise: car moi et mes ancêtres, on a agi. Mes ancêtres et moi, n'avons cessé de travaillé pour la Suisse. Aurions-nous combattu pour un fédéralisme, pour ne voir que le bénéfice du travail de nos générations absorbé par des immigrés réfractaires & autres patouchas à grandes gueules se faisant sur tous blogs l'apologie du terrorisme?

Écrit par : genevois déshérité | 16/01/2015

Corto, vous qui me surveillez tant, vous n'avez pas vu ma demande? Vous m'avez envoyé un long texte anonyme signé de "un journaliste palestinien".

Je vous en ai demandé la provenance avant que j'en valide la publication, sinon ce serait trop probable que ce soit juste de la sale et bête propagande.

Ne perdez pas le peu de crédit que vous avez encore, dites-la nous.

Écrit par : Danijol | 17/01/2015

@Eastwood

- « Et c'est peut-être aussi des "gros cons de l’administration Bush" qui l'on viré de l'UniGE ? »

Impossible. Tariq Ramadan n'a jamais enseigné à l'Université de Genève.

- « Le petit fils du fondateur des frères musulmans n'est pas non plus vu blanc comme neige chez nos voisins... En France, certains voient en Tariq Ramadan un fondamentaliste ... »

Effectivement, en 1995, un certain Nicolas Sarkozy estima de bon ton de prononcer une interdiction de séjour contre Tariq Ramadan, interdiction qui sera levée en 1996, le même Nicolas Sarkozy qui revendiqua très fort la création du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) en faisant de l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) une institution de la république, et dont l'un des principaux conférenciers réguliers est Hani Ramadan le frère de Tariq Ramadan. En échange, le CFCM appela les musulmans à voter en 2002 pour Sarkozy. Au point où les réacs ne savaient plus comment appeller leurs petits.

Mais laissons Tariq Ramadan se présenter lui-même face à nos voisins français qui voient en lui une racaille intégriste de banlieue:

https://www.youtube.com/watch?v=A4ylZHTnuLQ

- « "Accessoirement, le "droit au blasphème" n'existe pas, car n'est défini dans aucun texte de loi."

Si dans la charia, ... »

Ah, Monsieur est érudit en Islam.
Si Monsieur veut bien citer une ou deux lignes dans lesquelles figure le "droit au blasphème" ...

- « Hein chucky-mouse ? Je dis ça pour l'image de la pauvre souris ... »

Décidément, vous confondez tout:
Mickey, c'est Disney.
Chuck Jones c'est Bugs.

Écrit par : Chuck Jones | 17/01/2015

@Personne

... l'image du pauvre lapin hypnotisé par le serpent a langue fourchu ...

https://www.youtube.com/watch?v=hCDTJrMTxeI

Écrit par : Chuck Jones | 17/01/2015

Les commentaires sont fermés.