30/11/2014

Youpie, 300'000 personnes annoncées en Suisse !

Le peuple a parlé. Il n'a pas voulu de l'initiative Ecopop, et sans équivoque.

Tentons rapidement d'expliquer les causes de ce rejet, c'est toujours intéressant. Tout d'abord, il faut reconnaître que tout le monde était contre elle. Le gouvernement, les partis, l'économie, les médias. J'ai encore en tête le perturbant titre de "24 Heures" quelques jours avant, histoire de ne pas relâcher la pression ou même comme piqure de rappel : "Craintes de pénurie de bouchers et d'ingénieurs". De sacrés et percutants arguments ! Mais en tout cas, ça en faisait du monde contre elle.

Puis, paradoxalement, je pense que sa meilleure ennemie a été l'initiative de l'UDC, acceptée elle, on s'en souvient, le 9 février de cette année. Le peuple avait donc déjà bien donné son avis, et on l'a assez réprimandé par la suite. Certes, ce ne peut être qu'une supposition, mais s'il n'y avait pas eu cette initiative, ou si elle n'était pas encore votée, Ecopop aurait pu être victorieuse, carrément. Mais dans ces conditions, il était juste impossible qu'elle ne passât.

Maintenant, il nous faut parler de l'avenir. Au rythme où vont les choses, c'est-à-dire avec entre 80'000 à 100'000 personnes de plus par année dans ce pays qui reste toujours aussi petit et toujours qu'à moitié habitable, (rien n'empêcherait 150'000, d'ailleurs), cela veut donc dire que plus ou moins 300'000 personnes arriveront en Suisse depuis le vote du 9 février avant de pouvoir envisager une possible stagnation dans trois ans, si le Conseil fédéral et l'Europe le veulent bien.

Possible, mais même pas assurée. Dans l'immédiat, cela se ressentira où tout va déjà bien, les transports, les routes, les logements improbables, le marché du travail pour les trentenaires de toute l'Europe plutôt que pour les gens du coin. Ecopop n'ayant pas ce délai, elle serait entrée en vigueur rapidement et nous aurait soulagés. Car je continue à penser que des chiffres pareils vont se retourner un jour ou l'autre contre nous, à peine réconforté qu'au moins cela sera sans ma voix.

Moment de solitude ce soir donc, amplifié par les quelques commentaires ici ou là, à nouveau, contre la liberté de lancer des initiatives. Ou plutôt, contre des initiatives qu'ils n'aiment pas. J'ai l'impression qu'il va sacrément falloir nous accrocher pour maintenir ce droit... Je veux donc absolument dire ici qu'ils n'y toucheront pas aussi facilement, et que notre démocratie directe est magnifique.

Y compris lorsque l'on perd.

Commentaires

Très déçu, je crois qu'ils ne se rendent juste pas compte.

Écrit par : amo | 01/12/2014

Cher Danijol, vous avez sacrément raison.

"Puis, paradoxalement, je pense que sa meilleure ennemie a été l'initiative de l'UDC, acceptée elle, comme on s'en souvient, le 9 février de cette année."

Les votants ont eu peur de la réaction internationale, vu que l'initiative EcoPop, en avait justement une.
Imaginez donc la Suisse, donneuse de leçon, après la Seconde Guerre Mondiale et son attitude pendant.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 01/12/2014

"Imaginez donc la Suisse, donneuse de leçon, après la Seconde Guerre Mondiale et son attitude pendant"
Qu'est-ce que vous voulez dire par là ? Qu'est-ce que c'est encore que cette désinformation ???

Écrit par : Géo | 01/12/2014

Vous connaissez, cher Monsieur, le proverbe qui dit :"Avec des si on mettrait Paris dans une bouteille." On peut bien sûr chercher à comprendre ce qui a manqué à un texte - en l'occurrence celui de l'initiative Ecopop était mauvais - mais il me paraît intellectuellement peu satisfaisant d'incriminer les autres suite à une défaite. Il convient de s'interroger sur ses propres erreurs. Même M. Philippe Roch, que l'on n'accusera pas d'être un détracteur d'Ecopop, a déclaré que le peuple ne s'était pas reconnu dans le texte proposé.

Je comprends parfaitement que l'on puisse s'inquiéter pour les générations futures, mais elles ne sont pas que suisses et que l'avenir du monde ne saurait se résumer à l'importance de sa population. Il est donc parfaitement illusoire de vouloir instaurer un "système suisse" au nom d'une très hypothétique souveraineté nationale pour tenter de faire croire au peuple que le pays peut s'extraire - en toute logique ou en tout égoïsme - de l'inexorable marche du monde vers un accroissement de sa population, à moins qu'un épouvantable cataclysme ne vienne, momentanément, y mettre un frein. Ou encore, comme disait Jacques Brel dans une de ses chansons : "Les adultes sont tellement cons qu'ils nous feront bien une guerre"...La Suisse sera-t-elle, serait-elle, une nouvelle fois épargnée ?

Cordialement.

Écrit par : Michel Sommer | 01/12/2014

@ M. Sommer :

Je n'incrimine personne, je tentais une explication. Il me parait intellectuellement honnête d'accepter que si à peu près 100% de la classe politique, des médias et de l'économie étaient contre un texte, il avait de facto peu de chances de passer. L'on a connu ça sous d'autres cieux et d'autres régimes, un peu moins démocratiques et pour certains toujours en fonction.

Ce n'est pas parce qu'il y a un joli proverbe qui manifestement a été pondu par quelqu'un qui l'aimait assez, la bouteille, que l'on ne peut pas émettre des suppositions, qui pour le coup était carrément une affirmation.

Enfin, "l'augmentation inexorable de la population" a ses limites, allez demander à ceux qui n'en peuvent plus dans les grandes villes ou mégalopoles du monde, même si, on est bien d'accord, cela n'a rien à voir avec la Suisse. Pour l'instant.

Le fait est que manifestement personne ne remet en cause ma projection de 300'000 nouvelles personnes en 3 ans, avec tout ce que cela comporte. Plein de gens sont tout heureux j'imagine, dont vous.

Bien cordialement à vous aussi !

Écrit par : Danijol | 01/12/2014

@ Géo,

"Qu'est-ce que vous voulez dire par là ?
Qu'est-ce que c'est encore que cette désinformation ???
Écrit par : Géo | 01/12/2014"

Le fameux J sur les passeports juifs, mon cher Géo.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 01/12/2014

Déjà 31000 requérants annoncés pour 2015, donc nous serons plus près de 300000 en 2 ans qu'en 3 ans.

Nous verrons ce que le peuple fera avec sa sécurité alimentaire l'année prochaine, mais pour ceux qui le peuvent, vous avez intérêt à prendre vos précautions et vous mettre à l'abri des pénuries.

Si vous n'avez pas encore eu l'info, nous sommes entrés dans la descente qui nous amène au niveau de nos voisins UE. Normal ce sont nos principaux clients (oups) et ils sont dans la dèche jusqu'au cou, de pire en pire!

Dans quelques petites années, nous ferons le même constat catastrophique que pour Schengen aujourd'hui!
Comme nous ne pourrons plus compter sur nous, apprenons à compter sur les autres (Nigel Farage 1er Ministre au Royaume-Uni). L'Allemagne qui va sortir de l'Euro, avant d'autres! Si, il nous reste un quelconque espoir il sera là!

Écrit par : Corélande | 01/12/2014

Victor-Liviu DUMITRESCU @ " L'affaire du J sur le passeport des Juifs allemands a fait l'objet de nombreux commentaires. En 1938, lors de l'annexion de l'Autriche, les citoyens de ce pays devinrent allemands et n'eurent donc plus besoin de visas pour pénétrer en Suisse. Il est clair que la Suisse eut peur, à ce moment-là, d'un afflux incontrôlable de réfugiés juifs, dont le départ était encouragé par les Allemands. La Suisse décida donc d'introduire un visa pour tous les Allemands.
L'Allemagne protesta et on finit par l'arrangement du J, suite à des négociations à Berlin avec l'ambassadeur Fröhlicher. C'est tout le CF qui accepta cette proposition alors que le chef de la police Rothmund y était opposé.dans un rapport écrit, il signala expressément au Chef du Département, le CF Baumann, combien odieuse et dangereuse serait l'instauration d'une sorte de visa rien que pour les Juifs. Et pourtant, c'est bien ce même Rothmund qui craignait une arrivée massive de Juifs. Mais dire que ce J est une invention suisse est un mythe, pour la raison que cette même procédure prévalut en Suède avant d'être mise en place en Suisse. Jean-Jacques Langendorf l'a signalé dans son livre, "La Suisse dans la tempête du XXème siècle" et cela a été confirmé par Marc-André Charguéraud"
Selon "La Suisse avant et pendant la seconde guerre mondiale" Christian Favre

Écrit par : Géo | 01/12/2014

Merci de ne pas venir faire ici le débat sur la Suisse pendant la guerre... en revanche volontiers vos réactions sur mon texte ou les commentaires s'y rapportant.

Écrit par : Danijol | 01/12/2014

@ Corélandre : Je crois, je crains que vous n'ayez raison, en effet :/

Écrit par : Danijol | 01/12/2014

Cher Géo, il ne s'agit nullement de mes connaissances en Histoire de la Suisse, mais bel et bien de l'opinion publique qui date depuis la plainte collective américaine des années 1990 et suivants.

Danijol, pardon, mais il ne me semble pas être hors sujet, à partir du moment où l'on discute de la peur distillée par les milieux étant contre EcoPop.

Eux, ils ont réussi à pénétrer les cerveaux et faire voter un non massif à la population, bien malgré elle.

Nous, terriens, nous devrons un jour nous poser collectivement la question de la surpopulation.

Tout comme celle carcérale, la surpopulation terrestre ne mène à rien de bon.

Merci d'en tenir compte de mon commentaire, en tous ses points.

Cordialement,

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 01/12/2014

Ce chiffre aurait dû être donné massivement avant le vote!! Je suis sûre que l'on atteignait au moins les 35% de oui. Effarant moi j'en ai assez.

Écrit par : Mathilde | 02/12/2014

Mathilde, il ne faut plus compter sur la "droiture" des journaleux-copains-des-politicards! Toutes les informations peuvent être trouvées par le web.

Le site de la Confédération (admin.ch) est très facile d'accès.

Pour le reste ne vous privez pas des vidéos multiples et intéressantes sur tous les sujets.

Arte diffuse aussi passablement de documentaires et sujets approfondis.
Pour la peine je vous en donne un: Tapez; bruxelles business sur Google et vous avez le choix du temps pour ce que vous voulez regarder.
Vous comprendrez à quel point nous sommes dans "une toile d'araignée" et qui et pourquoi ils tirent les ficelles à leur unique avantage.

J'y consacre 2h par jour, c'est nettement plus intéressant que les conneries à la TV et j'ai vraiment l'impression d'apprendre et pas de me faire fourguer des inepties sans fonds!

Bien à vous.

Écrit par : Corélande | 02/12/2014

La grande figure internationale de la scène politique onusiénne et de la Banque Alimentaire qu'est Jean (Hans) Ziegler aurait dû être nommé avocat de la cause EcoPop et de la surpopulation terrestre.

Qui mieux que lui (Micheline Calmy-Rey ?) pouvait expliquer en quoi les millions d'enfants africains(et pas que) meurent de faim à travers le Monde.

Je suis choqué que personne n'y ait pensé à ce fameux personnage, suisse, communiste et internationaliste.

Connu à travers la Planète et resté en travers de la gorge des américains, qui eux, payent une très lourde contribution aux organisations internationales, style O.N.U. et par la même occasion son ancien salaire de rapporteur spécial.

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 02/12/2014

Corélande:"Si vous n'avez pas encore eu l'info, nous sommes entrés dans la descente qui nous amène au niveau de nos voisins UE. Normal ce sont nos principaux clients** (oups) et ils sont dans la dèche jusqu'au cou, de pire en pire!"

L'UE est une dictature! C'est une menace pour la Suisse! Berne serait-elle en train d'enterrer la neutralité suisse et la démocratie directe vis-à-vis de l'UE?

" L'Allemagne qui va sortir de l'Euro, avant d'autres! Si, il nous reste un quelconque espoir il sera là!

L'Allemagne n'a pas comme le Royaume-Uni et le Danemark qui ont des options de retrait. Wiki nous dit: "La Suède (qui a rejoint l'UE en 1995 soit après la signature du traité de Maastricht) a refusé d'introduire l'euro après un référendum négatif en 2003, et a contourné l'obligation d'adopter l'euro en ne respectant pas un des critères de convergence."

Je pense que sortir de l'UE serait encore mieux! Le Royaume-Uni y pense depuis un moment!

L'UE est responsable de ce qui se passe actuellement en Ukraine! Je me demande où va nous mener ce bras de fer dangereux avec les Russes?

Je ne suis pas spécialiste en la matière mais c'est mon ressenti.

** Corélande, vous ne pensez-pas que la Suisse devrait/devra changer de clients? Cette clientèle oeuvrant en menaces pour la faire fléchir et pour l'inonder et la faiblir?!

Écrit par : Patoucha | 21/12/2014

Patoucha, ce qui fait la force de la Suisse c'est justement cela. Un large éventail de clients étrangers bien au delà de l'UE....heureusement!

Mais cela est la qualité de nos Entrepreneurs qui depuis longtemps sont partis commercer bien loin des frontières européennes.
Nos exportations sont d'ailleurs très bien "pondérées" sur l'échelle planétaire. (Les politicars nous badinent avec 1 franc sur 2, mais ce n'est plus la réalité d'aujourd'hui.)

Pour l'Ukraine et "nos sanctions" débiles, j'aimerais bien que nos dirigeants relisent attentivement le traité de Vienne de 1815, où il est dit que la Suisse a un statut de NEUTRALITE PERPETUELLE!
Et l'importance de ce statut dévoué à la Suisse au cœur de l'Europe avait et a toute son impérieuse nécessité aujourd'hui encore!

Pour l'heure, on ne peut que dire merci à M. Poutine, pour son calme.

L'année prochaine va être une année terriblement tendue, à cause des amerloques et ses vassaux UE, il parait que même les planètes le disent!!!

Que vos soirées et fêtes soient belles et pleines d'humilité!

Écrit par : Corélande | 21/12/2014

La nouvelle du jour: Les CFF cherchent des conducteurs de train à l'étranger, n'ayant plus assez d'aspirants locaux au vu de l'explosion des besoins. Si ça n'est pas une fuite en avant ça...

Votants pro initiative UDC du 9 février et/ou Ecopop : Merci encore pour vos votes, même si la seconde n'est malheureusement pas passée.

À continuer comme cela, un jour elle passera, obligatoirement.

Écrit par : Danijol | 19/04/2015

Les réactions viendront de l'intérieur. Je sors de ma campagne fiscale et je peux vous dire que cela gronde très sérieusement dans les entreprises.
Les ouvriers-employés n'en peuvent plus de cette invasion de personnels étrangers; très souvent incompétents, et pourtant à des postes de commandements. (Merci le PLR qui en plus s'en remplit les poches)

Les Suisses n'en peuvent plus; les surnoms volent bas; les mouches-à-merdes, les puants, les collants ça c'est le départ et ça va vers quelque chose de plus grave....à coup sûr!
Car il en va de même dans les immeubles, avec des squatteurs à la petite semaine qui se foutent de tout et de tous le monde, voyez de même avec les bagarres pour les parking devant les immeubles.

A l'heure actuelle je peux vous dire que les soixante ans dans la plus grande majorité vont prendre leurs retraites à 62-63 ans pour partir au plus vite.
En bientôt trente ans de "campagne" je n'ai jamais vu les Suisses dans un tel état d'agressivité et de colère contre les politiques qui ont laissé faire cela (Schengen).
Je les encourage vivement tous à voter à l'automne prochain pour le seul parti qui avait prévenu de tout ce qu'ils subissent actuellement.

Écrit par : Corélande | 19/04/2015

Voilà. 96'000 personnes de plus l'an passé. Le cauchemar continue, mon chiffre sera atteint, et même dépassé avec tous ceux qui ne sont pas enregistrés.

La colère finira par bien gronder, vous verrez, partisans de ce cauchemar, et irresponsables politiciens.

Écrit par : Danijol | 23/04/2015

"Irresponsables politiciens" Ohhh que oui.

Écrit par : PDP | 23/04/2015

Les commentaires sont fermés.