03/02/2014

Lettre à un jeune citoyen suisse (version pour le "oui"...)

Un autre blogueur de la Tribune s'est fendu d'un billet t'invitant toi, jeune citoyen, à voter "non" à l'initiative contre l'immigration de masse. Du coup, j'ai envie de t'écrire moi aussi, mais pour le "oui".

Au contraire de mon collègue blogueur, moi je ne pense pas que tu considères tous les politiciens comme "pourris". Franchement, c'est peut être le cas dans d'autres pays, notamment dans ceux où j'ai vécu, mais en Suisse, nous nous tenons bien encore. Tout comme ceux qui sont plus au Nord que nous en Europe. Et je sais, aussi, que pas mal d'entre vous s'intéressent à la chose publique. Donc en fait, il ne pense pas beaucoup de bien de vous les jeunes, à priori, ce collègue.

Lui, il te dit des choses incroyables, je ne vais pas toutes les reprendre ici. Mais en gros, si tu votes oui, nous nous isolerions, tu perdrais tes droits d'aller étudier ailleurs, tu te sentirais mal à l'aise vis-à-vis des autres bref, tu serais cuit...N'écoute pas ce genre de bêtises. C'est exactement comme un autre parti de sa tendance, de l'autre couleur de la pastèque, qui nous a monté une comédie l'autre jour sur la place fédérale avec des barbelés et tout. Oui je te jure, des barbelés.

Je vais te donner plusieurs raisons de voter oui, moi. Avec des faits. Tout d'abord, tu auras vu que le nombre d'étrangers dans notre pays est très grand. Si tu as voyagé un peu, tu auras constaté que beaucoup plus qu'ailleurs, même. Peut-être ne veux-tu pas, non plus, que cela continue à augmenter. Car nous y arriverons vite, au moment où toutes les villes du pays auront 50% d'étrangers. Ou plus.

Pense aussi au logement. Tu en as cherché, déjà? Tes amis? Je suis sûr que oui. Tu auras peut-être vu, comme moi, des gens s'entasser dans des apparts. En ce qui me concerne, je le disais sur un autre billet, des familles portugaises à 4 ou 5 dans un 2 pièces (oui un 2 pièces, et genevois en plus, maman et papa dormant dans la cuisine). Avec 4 des membres qui travaillent, ça ramène au minimum 15'000,- nets par mois et ça permet la construction de jolies villas au Portugal. Mais entre-temps, ton chambre-cuisine à 1'000,- toi, tu ne l'auras pas. Dommage collatéral, dans ton pays.

Et l'emploi. Ca devient galère, pour nous. C'est qu'une bonne partie de l'Europe est heureuse de venir bosser en Suisse, elle peut demander la moitié moins que toi, et ça peut encore lui faire la moitié plus que d'où elle vient. Donc tu vois, toi... Et puis il y a aussi des Italiens (un des pays et une des cultures que je chéris, pour que tu voies comme je suis raciste), qui viennent faire des apprentissages en Suisse et y gagnent plus, en 3ème et 4ème année, que bien des ouvriers d'Italie. Là aussi, toi...

Voilà, quelques éléments que j'avais envie de te donner. Regarde un peu mes billets précédents si tu le souhaites, moi j'ai considéré qu'il fallait que je m'engage à donf. Et pour finir, voici la conclusion de mon collègue blogueur, seule chose que je partage avec lui :

"Vote avant le 9 février (en plus par internet, c'est facile !) et dis à tes copines et tes copains d'en faire autant ! Montrez-nous quelle Suisse vous voulez demain, car celle-ci vous appartient !"

C'est malheureusement ce dernier élément qui va changer, si tu votes non.

Amitiés.

Commentaires

Ah bin ça compensera avec l'autre ! Moi j'ai fait mon choix et tout cas.

Écrit par : AM | 04/02/2014

N'ayez pas peur! Et votez oui. Comme ceux qui n'ont pas peur.

Les autres prétendent seulement lire dans la boule de cristal, mais ils n'ont aucun don pour cela, ils veulent seulement semer la peur qui est toujours une mauvaise conseillère. Ces gens sont tellement adeptes de la démocratie et du débat d'idées qu'ils n'hésitent pas à censurer ce qui ne va pas dans leur sens. Ils ont peur. Peut-on faire confiance à des gens peureux?

Écrit par : Johann | 04/02/2014

C'est bien de vouloir jouer les Guillaume Tell et de ne pas avoir peur. Mais on peut ne pas avoir peur et rater quand même la pomme...

Écrit par : Michel Sommer | 04/02/2014

Trop dur l'exemple de la famille qui encaisse 15.000,- par mois. Ca me foutrait carrément l'envie de chialer moi qui ne trouve plus à me loger décemment alors que je demande justement un 2 pièces pour pas trop cher, même si je ne suis plus toute jeune. Et qui n'arrivera jamais à avoir rien d'autre nulle part.

Écrit par : P.Va. | 04/02/2014

Son 2 pièces il ira le trouver à Bonneville ou à Gex! c'est incroyable comme des gens peuvent être salauds avec leurs compatriotes.

Écrit par : T.P. comme... | 08/02/2014

@P.Va. et TP.comme,

Ce que vous relatez-là vous pouvez le multiplier par un facteur 1000 au moins...Seuls les adversaires de l'initiative n'y trouvent rien à redire, car probablement ils font leur beurre avec de pareilles situations.

En effet: "c'est incroyable comme des gens peuvent être salauds avec leurs compatriotes."

Écrit par : Exprof | 08/02/2014

Oui c'est salaud pour ses compatriotes! Bien dit! Pourvu que cette initiative passe j'en ai absoluemnt ras-le-bol moi. RAS-LE-BOL!!

Écrit par : pdp | 08/02/2014

Les auteurs de l'initiative parlaient de "réguler" l'immigration de masse, les opposants, optant pour la confusion elle-même au service de la manipulation d'autrui choisirent le terme non "réguler" mais "entraver": belle mentalité...

Écrit par : Dekoriacis | 08/02/2014

Ce soir à Mise au point (RTS) on a parlé des Turcs entassés dans des appartements. Ainsi que je l'ai dit dans mon billet, j'ai connu cela avec des Portugais mais ne savais pas que c'était le cas avec des Turcs aussi. Cela conforte encore mon vote, voyez-vous.

Dans l'un comme l'autre, jeune étudiant à l'uni, à l'EPFL ou ailleurs qui crie pour tes 6 mois à l'étranger, tu verras ce qui te gêne le plus...car ton 2 pièces-cuisine tu ne l'auras décidément pas.

Écrit par : Danijol | 23/02/2014

Les commentaires sont fermés.