25/08/2013

Le bouchon nouveau est arrivé !

Vous l'aurez compris, ce n'est pas de vin dont nous allons parler. Mais bien d'un nouveau bouchon de circulation, juste créé, coulé, tout chaud, et dont il était absolument impossible qu'il en fût autrement.

Je l'ai de suite senti arriver, dès que j'ai vu le sujet au Grand Conseil sur Léman Bleu, il y a quelques années. J'en ai souvent parlé, ici ou là, pour avertir. Et maintenant, il est là. Il s'agit du nouveau giratoire sur l'avenue du Pailly, à Balexert. La rentrée n'a pas encore eu lieu que déjà, samedi en début d'après-midi, ça bouchonnait. Faisons un rapide historique.

Il y a dix ou quinze ans, peut-être un peu plus, je ne me souviens plus, nous avions là une grande route à quatre voies, suivant les endroits. Peut-être les automobilistes y allaient-ils un peu vite, c'est possible et contre cela je m'énerve aussi. Mais il y avait des moyens de ralentir le tout, personnellement j'aurais par exemple envisagé des feux et une glissière centrale. Celles que l'on attend toujours trop longtemps avant d'installer, à l'instar du quai de Cologny.

Puis, arrivant l'obsession de réduire la taille des routes et construire des pistes cyclables partout, même là où ne passent pas de vélos, l'on a fait tout cela sur cette route. Il ne subsistait plus qu'une voie de circulation dans chaque sens et tout l'espace central, au moins cinq mètres, était recouvert de lignes blanches en diagonale. Plus du tiers de la route et du pont pour rien ! C'est pas beau, ça ?

Et voilà que les pontes de la mobilité genevoise ont considéré qu'un giratoire s'imposait à cet endroit. Résultat, flux coupé. Un samedi après-midi de la fin du mois d'août, les voitures s'encolonnaient. Vous verrez comme ça va bouchonner ! Je n'ai pas peur d'avancer ici que, suivant les heures, le viaduc de l'Écu sera entièrement à l'arrêt dans le sens Pont Butin-Aéroport. Tout cela, dès demain lundi 26, sans doute. Alors qu'avant l'été nous circulions bien, là-bas.

En plus, dommage collatéral disons, une glissière étant posée maintenant alors que le trafic sera désormais à l'arrêt, les véhicules d'urgence circulant côté Salève seront bloqués aussi puisqu'il n'y a plus de place pour deux véhicules côte à côte. Je sais bien que bloquer les véhicules d'urgence ne gêne pas grand monde, au vu de la situation de la rue Lombard qui ne bouge pas malgré sa triste réalité. Mais chacun appréciera.

Ainsi donc, après quelques boulevards qui finissent depuis peu en cul-de-sac (Carl-Vogt et St-Georges), après la magnifique réorganisation des rues jouxtant le pont Wilsdorf, nous avons notre nouveau bouchon. Je ne sais pas si quelqu'un est content, heureux ou, peut-être même, fier de cela. Il en porte en tout cas une pesante responsabilité que je ne voudrais pas porter.

Moi qui peste contre les chauffards, les grosses cylindrées et les névrosés qui croient résoudre leur soucis de circulation en klaxonnant, ça, c'est pas loin de me dégoûter.

Commentaires

Pierre Jenni au Conseil d'Etat: www.pierrejenni.ch/page/16-la-rade-en-rade

Écrit par : Pierre Jenni | 26/08/2013

Les commentaires sont fermés.