25/08/2013

Héros du pont du Mont-Blanc : Oui, mais tout de même...

Ainsi donc, un homme s'est jeté dans le lac, l'autre nuit, depuis le pont du Mont-Blanc et a été sauvé par deux inconnus, des héros. Voix discordante, ma voix...

Résumons rapidement. Il marchait avec un ami quand soudain il décida de se jeter dans le lac. L'alcool et les pensées noires, selon l'article. L'ami tenta de le retenir, puis un autre passant accouru pour lui prêter main forte, mais sans succès, sa détermination était grande. Il tomba dans l'eau du lac qui prend déjà, à cet endroit, la direction et le courant du fleuve qui naît.

Un autre passant arrive et, avec le premier, ils sautent à l'eau à leur tour pour tenter de le sauver. Ils se font également emporter par le courant, doivent tous trois certainement batailler ferme de longues minutes pour ne pas se noyer mais arrivent finalement à s'agripper sous les arches du pont suivant, celui des Bergues. Où ils sont tous sauvés par les secouristes arrivés entre-temps sur les lieux.

La presse relate cet évènement, c'est bien normal. Dans l'espace des commentaires qui suit l'article, encensement généralisé mais parfois, aussi, crasse de la part de certaines personnes. En effet, depuis longtemps, j'ai plus que des doutes quant à certains commentaires que l'on peut lire aux pieds des articles, cette fois je ne laisse pas passer l'occasion. Mais tout d'abord, sur l'évènement en soi.

Bien entendu, je m'incline devant le geste de ces jeunes gens, bravo. Mais si quelqu'un se jette à l'eau devant vous, sauf à vouloir jauger votre niveau d'altruisme, il s'agit d'un suicide. Mettre sa vie en danger de façon immédiate pour sauver celle d'une personne qui aurait eu un accident, peut-être. Mais un inconnu qui fait ce geste volontaire? Appeler les secours, oui. Les diriger, courir sur la rive pour ne pas la perdre de vue, oui aussi. En ce qui me concerne, pas plus.

Venons-en maintenant aux commentaires. Bien entendu, les félicitations se comprennent. Mais voilà que j'ai lu des choses du genre : "Bravo pour ce civisme". Eh bien dites donc, si le civisme c'est prendre le risque de se noyer pour sauver un candidat au suicide... Puis, montons en puissance, "un geste fort dans une Genève qui..." et d'enchaîner avec tous les défauts du monde. On dira à ces charmantes personnes d'ouvrir les yeux et de ne pas tout voir en noir comme ça, c'est mauvais.

Et, pour terminer, mais là nous entrons dans la zone rouge : "Enfin des gens normaux à Genève !" Rien de moins que ça ! Donc, vous êtes normal si vous sautez dans un fleuve à minuit pour tenter de sauver un inconnu qui s'y est jeté ! Bref, des commentaires démontrant qu'il peut décidément circuler n'importe qui et n'importe quoi sur ces forums. Il était temps de le dire une fois, peut-être y reviendrai-je avec d'autres exemples que j'ai notés avec effarement, parfois plus, au fil du temps.

En ce qui concerne cette histoire, heureux qu'elle se soit bien terminée. Car n'oublions pas, suivant les humeurs du destin, c'est un, deux ou même trois morts qu'il aurait pu y avoir ce soir-là. Et, concernant le protagoniste principal, espérons qu'il ne recommence pas...

Le cas échéant, qu'on l'y laisse.

Commentaires

Le mec était bourré, donc en danger. On ne risque pas grand-chose à cet endroit et ceux qui ont sauté devaient savoir ce qu'ils faisaient, non ?
En tous les cas, moi, je saute direct, histoire d'expliquer au type que pour se suicider il faut au moins le pont Butin et si possible pas sous l'effet de substances. Mais finalement c'est la diversité de l'humanité qui fait son charme. Vous en conviendrez certainement.

Écrit par : Pierre Jenni | 26/08/2013

Les commentaires sont fermés.