13/07/2013

Quittons le WWF !

Ainsi que je l'annonçais dans mon billet précédent sur la Coalition des Naufrageurs, il est temps de dire deux ou trois choses sur cette association qui a considéré qu'il fallait porter le dossier de la plage des Eaux-Vives devant la justice, qui a estimé que le combat était d'une grande importance et qui, enfin, avait le temps et l'argent pour. Tant mieux pour elle. Mais elle va devoir aussi le payer.

Car n'oublions pas qu'il ne s'agissait pas de combattre une installation pétrolière, de gaz ou de je ne sais quoi d'autre. Pour ça, j'aurais même pu en être. Du tout. Juste une plage, votée par l'entièreté du parlement genevois, Verts compris, en plus. Des traitres, sans doute. Et que la population voulait, attendait, dont elle se réjouissait, même. C'était sans compter sur les rabat-joie de service. Je la vois encore, cette représentante du WWF expliquer à la RTS combien ces quelques centaines de mètres carrés seraient gênants sur ce lac. Lac de 581 kilomètres carrés, tout de même.

Dans un autre billet, je soulignais le plaisir que l'être humain peut avoir à compliquer la vie des autres. Ici, c'est plus fort encore, on en est au point d'empêcher de la leur rendre plus belle. Aucun membre de cette association ne peut être fier de ce résultat. S'ils doivent avoir un sentiment, c'est de la honte ou, à tout le moins, de la circonspection. Personnellement, je n'en fais pas partie. Sinon, j'en sortirais, assurément. J'invite les déçus à faire de même et d'arrêter de leur verser quoi que ce soit.

Il y a d'autres associations qui livrent des combats autrement plus utiles, forts, voire même vitaux comme, par exemple, Greenpeace contre la folie du largage des déchets nucléaires dans la mer. Ou d'autres contre cette cruauté humaine abjecte sur les animaux que sont la chasse aux bébés phoques ou les corridas, pour ne prendre que les exemples de mes premiers chocs lorsque, enfant, je commençai à réaliser avec effroi dans quoi j'étais arrivé. Donc oui, quittez le WWF, d'autres vous méritent, vous attendent. Sans état d'âme.

Et pour la plage sur le lac, filons à Vidy, Thonon ou Annecy. Sans mettre trop les gaz, malgré l'humeur...

Commentaires

Merci pour cette contribution. Avec des mots choisis, vous remettez les pendules à l'heure. Mais, comme je le relevais sur mon blog, il y a fort à parier que le WWF, section Genève, ne communique pas le nombre de défections.
www.pierrejenni.ch/blog/60-la-plage-cramer

Écrit par : Pierre Jenni | 14/07/2013

Oui en effet je l'avais lu quand il avait paru.

Merci à vous.

Écrit par : Danijol | 15/07/2013

Le wwf est une secte. C'est un organisme qui passe son temps à plus emmerder les gens qu'à protéger la faune et la flore.

Écrit par : Rayan | 16/07/2013

Ras-le-bol de ces écolos pour finir!!! Ca donne même pas envie d'y entrer, dans ces assoces!!!

Écrit par : AM | 16/07/2013

"Dans un autre billet, je soulignais le plaisir que l'être humain peut avoir à compliquer la vie des autres. Ici, c'est plus fort encore, on en est au point d'empêcher de la leur rendre plus belle. Aucun membre de cette association ne peut être fier de ce résultat. S'ils doivent avoir un sentiment, c'est de la honte ou, à tout le moins, de la circonspection. Personnellement, je n'en fais pas partie. Sinon, j'en sortirais, assurément. J'invite les déçus à faire de même et d'arrêter de leur verser quoi que ce soit."

Je souscris pleinement à vos propos mais il faut convenir du fait que la lutte est inégale car, d'une part, le WWF dispose d'une armée de conseillers image de génie qui a réussi à faire du panda le 13 ème apotre et que, d'autre part, il bénéficie pleinement de la couardise de nos politiques.

Pour l'anecdote, le WWF s'est associé avec un autre grand protecteur de la planète à savoir UNILEVER ( si si les lessives au phosphate etc.. ). De cette union est né un organe qui se donne, sous le sigle de MSC, pour mission de nous prescrire, selon ses propres critères parfaitement opaques, la liste de poissons que nous pouvons consommer sans risque de les voir disparaître mais surtout pour le plus grand profit de nos chers et tendres Migros et Coop.

C'est qui, in fine, le dindon de cette chaîne alimentaire aux relents cartellaire ?

Bref, pas moins tordue que la scientologie mais plus propre en apparence quoi.

Écrit par : Giona | 16/07/2013

@Giona : Merci pour cette instructive et surprenante information...que je viens d'approfondir.

Écrit par : Danijol | 17/07/2013

Nous apprenons aujourd'hui que l'État aurait bien quelque chose à reprocher concernant cet échec. Peut-être.

Il n'en reste pas moins que cette association ne voulait pas de cette plage, trop grande et sans doute trop agréable pour elle.

Ne le lui pardonnons pas.

Écrit par : Danijol | 25/07/2013

"Oh surtout pas!" J'ai eu l'occasion de dire ce que je pensais aux sympathiques jeunes présents haranguant les passants aujourd'hui devant Plainpalais-Centre pour vanter le WWF.

Tiens, si vous y passez ne vous privez pas! Et ailleurs aussi, bien entendu...

Écrit par : Danijol | 18/11/2013

"Mais pourquoi donc les gens ont-ils besoin d'une plage?"

Autre centre commercial, autre jour, autres gens du WWF. Mais bien entendu, même remarque de ma part.

Devant l'entrée, ils essaient de parler à tout le monde. Moi, je m'arrête, nous engageons la conversation. J'explique que le coup de la Plage des Eaux-Vives est absolument impardonnable pour moi et c'est là que ce jeune militant me lâche cette phrase, amenant ses mains autour de son visage.

J'ai compris à cet instant qu'il ne servirait à rien de discuter, mon irritation deviendrait profonde. Qu'il aille dire son argument aux dizaines de millions de personnes qui vont sur les plages méditerranéennes ou celles des lacs que nous avons par ici.

Donc vraiment, n'hésitez pas à quitter cette association d'illuminés si ce n'est pas encore fait. Ah! Et si vous avez écrit quelques lignes en cas de disparition, n'oubliez pas de l'en sortir également.

Écrit par : Danijol | 22/11/2013

Les commentaires sont fermés.