01/07/2013

Devoir nous dire adieu ici, vraiment?

Je m'y étais fait, j'aimais, j'en étais même content. J'avais trouvé ma place dans ce monde bien turbulent pour réagir, commenter, proposer. Ici dans l'espace blogs Tribune.

Mais voilà, la Tribune m'informe que les blogs dont les noms et prénoms des titulaires ne figurent pas en toutes lettres ne sont plus désirés ici. Elle aura ses motifs que je ne puis seulement supposer. Mais j'aimerais réagir et prendre encore cet espace pour le dire.

L'anonymat pour insulter, pour moi c'est lâche. Je le préfère pour féliciter, par contre. Mais l'anonymat, il a du bon aussi. Il y a des personnes, dont je fais partie, qui n'ont pas envie ni besoin que leur nom soit public. Mais qui sont pleines d'idées ou de colères aussi, parfois. Et qui ont envie de les exprimer. Ou aussi, de simples anecdotes à raconter, pour informer, faire sourire. Sans que tout le monde, vos collègues, votre famille, soit au courant qu'il s'agit de vous...

Car voyez-vous, dans un monde idéal, il devrait être possible de tout dire sans en payer le prix. Mais on sait bien que ce monde idéal n'existe pas et que tout indique qu'il n'existera jamais. Donc, comment faire avancer les choses? Être le Chevalier téméraire? J'y réfléchis, mais il m'en coûte.

Comment faire si vous voulez informer le public de telle ou telle chose, dénoncer telle ou telle injustice ? Ou alors, si vous l'avez dénoncé déjà et que, désormais, de simples recherches sur internet vous en fassent payer le prix? Ou parler d'une maladie ou d'une pathologie si vous ne souhaitez pas que l'on sache que vous l'avez? Ou crier que vous avez été battu(e) dans votre enfance? Ce ne sont que des exemples, bien sûr.

Dans ces cas là, l'immense majorité des gens préfèrera se taire, fermera les yeux. Motus et bouche cousue. Torrents d'hypocrisie. Immobilisme.

Qu'en pensent d'ailleurs les journalistes qui ont sorti des infos incroyables grâce aux garanties d'anonymat qu'ils ont données à leurs informateurs? Vous en aviez les noms? Mais vous avez aussi nos noms! Le mien en tout cas. Et que penser alors de cet anonymat total dans les commentaires? Et enfin, de "Julie" qui publie ses chroniques depuis tant d'années, anonymement?

Moi, j'aimerais rester ici. Mais si ce n'est vraiment plus possible, je trouverai asile ailleurs, sous ce même nom, ou contraction de nom. J'ai trop de choses à dire, de billets qui tournent dans ma tête et qui attendent le moment où soudainement, ils écloront. Sur des sujets délicats aussi, dont on ne parle pas ou peu. Mais j'aimerais encore ouvrir le débat avec vous, lecteur ou lectrice qui me découvrez, ou me revenez, ou ne m'aimez pas, journaliste qui par hypothèse me liriez. Dites ici votre sentiment sur l'anonymat, s'il vous plaît.

Anonymement, si vous le souhaitez, vous le pouvez. Pour l'instant...

Commentaires

Les commentaires anonymes ici sont bientôt finis alors aussi?? Moi je suis pas d'accord avec ça! Tout savoir, tout contrôler, si c'est pas fouineur ça!
Et dans la rue, si on parle avec quelqu'un on doit lui demander son nom aussi?? Quelle société...Vous avez raison.

Écrit par : air du temps | 22/06/2013

Allégeance à Big Brother.

Écrit par : nestor | 22/06/2013

Je vous dis qu'un de ces 4 il y aura un Gestapiste à l'entrée de votre immeuble pour hurler ,Ausweis bitte! Certains ont même ajouté ,chaque canton portera le nom d'un camp de concentration si on continue ainsi tandis que d'autres en ricanant et ce depuis 2000, eux disent ,alors on vous l'avait bien dit non?

Écrit par : lovsmeralda | 01/07/2013

:(
Ils veulent certainement faire de cette plateforme la plateforme des gens que l'on voit déjà partout, télés ou journaux, politiciens ou journalistes. La "société civile" s'en ira. Ou, m'a-t-on- dit, ne viendra de toute façon pas.

Écrit par : G.Gdj | 13/06/2014

Il s'est passé la même chose, voire en plus radical sur la plate-forme d'à côté! oui, celle-là! Le "nettoyage", "la purification" à eu lieu dans l'indifférence générale! Sont "tombés" de fait tous les blogs qui se fâchait vertement sur les "scandales de sociétés".
Allez voir ce qui reste! Un blog de gorillage politique inefficace, des blogs de politiciens de journalistes, ou de timbrés!
Vu ce qui se passe pour votre blog, il deviendra difficile pour quelqu'un cherchant à partager son expérience, ou a trouver des renseignements échappant à l'officialité EN SUISSE!
L'identification du bloggeur ou commentateur à bon dos! Car effectivement tenir un blog sur le chômage ou autre sujet dérangeant l'Ordre Économique, sous son propre nom est impossible*, les pressions -évidemment dissimulées- de l'ORP pleuvent... Y compris sur les commentateurs qui non content de signer sous leur propre noms, malgré mes avertissements, mais aussi avec des détails trop identifiables!
Ne pouvant être connecté à mon blog 24h/24, j'ai bien tenté de masquer l'identité et les traces, mais trop tard!
J'ai tout ça dans mes archives!
Bonne chance pour le futur de votre blog. Le problème c'est que sur les autres plate-forme, il faut encore être suffisamment rescencé pour être trouvé...

*Sauf pour les élus au conseil quelqu'il soit sauf ouvrier, car ils bénéficient de "l'immunité" diplomatique :-)
De plus, pour les élus de gauche, qui ne parlent jamais de ce sujet, les bloggeurs sont des "idiots utiles" qui atteigent à leur prébandes,
vu que paradoxe c'est les SYNDICATS QUI GERENT LES PRESTATIONS DE L'ASSURANCE CHOMAGE, ET DONC GèRENT LA CRISE DU CAPITALISME.

Écrit par : Kurt Deroy | 28/07/2014

Les commentaires sont fermés.