04/05/2013

Et si Genève donnait un répit à Champ-Dollon en faisant aussi appliquer la LCR...?

Une fin de dimanche matin tranquille. Enfin, que l'on voudrait tranquille...

Des klaxons un peu partout, au moins une trentaine, déjà. Des pauvres gens qui sont névrosés et dont le respect des autres est au niveau du bitume. Puis, une de ces motos que Berne n'a toujours pas eu le courage d'interdire qui passe et repasse plusieurs fois. Le tour du quartier pour la chauffer, sans doute. Hier, c'était le conducteur d'une voiture que l'on mettrait plutôt sur un circuit qui voulait montrer qu'il existait en la faisant vrombir. Qualité de vie basse. Genève, ville bruyante.

J'ai une suggestion à faire. Je ne fais pas partie des anti-voitures et encore moins de ceux qui relativisent l'insécurité. Bien au contraire. Mais puisque la prison de Champ-Dollon déborde et que tout indique que l'on ne pourra pas y mettre beaucoup plus de détenus qu'il n'y en a actuellement et que les solutions d'urgence ne semblent malheureusement pas avoir la cote, pourquoi la maréchaussée ne ferait-elle pas de grosses actions sur la circulation? Doubler, tripler pendant un temps les policiers sur les routes? Afin de...

- Contrôler les véhicules et l'état des conducteurs, beaucoup plus qu'actuellement

- Répandre dans le trafic, partout et à toute heure, des voitures ou motos banalisées afin de coincer ceux qui vous doublent où il ne doivent pas, parfois en slalomant ou en vous collant (spécialité de certains habitants du Grand Genève...), ou ceux qui ne respectent rien ou plus grand chose. Et pour le cas qui nous occupe ici, ceux qui enfreignent également la LCR (Loi sur la circulation routière) en klaxonnant pour n'importe quoi, empoisonnant du même coup la vie des personnes sur leur passage. Ce qui fait que, au final, toujours plus de gens pas forcément anti-voitures le deviennent

Ces comportements étant sanctionnés par des amendes, cela n'amènerait pas de nouvelles personnes dans les prisons. Mais cela nous permettrait de retrouver un semblant de civilisation et de respect sur les routes genevoises, donnerait un peu de tranquillité aux habitants et aussi un peu de marge à ceux qui doivent gérer les finances publiques, elles aussi bien mal en point. Peut-être même aurait-ce une influence positive sur les accidents, d'ailleurs. Vivre mieux, en somme.

Car en fin de compte, lutter contre la criminalité est très bien. Mais je n'ai jamais eu le moindre soucis de sécurité à Genève. Ailleurs oui, mais pas à Genève, bien que ce soit ici que j'ai vécu le plus. En revanche, les agressions par le bruit, elles, on nous en impose des dizaines par jour suivant où vous habitez alors que, le comble, elles seraient évitables pour une bonne partie.

Cela pourrait aller vite mieux. Et ainsi Genève ne serait plus la dernière du classement sur tout.

Commentaires

Bonne idée, klaxonner sans danger démontre sa propre connerie, outre déranger.

Écrit par : j-a. l. | 05/05/2013

Il y a pleins de secteurs où la police genevoise ne fait plus son travail et se moque depuis longtemps de faire appliquer la LCR, deux exemples :

Alors que la LCR prescrit expressément aux vélos d'avoir des lumières devant et derrière, presque 8 vélos sur 10 circulent maintenant la nuit à Genève sans aucune lumière... la faute à la police qui ne fait plus son travail et se désintéresse depuis plus de 10 ans de la question... (c'est vrai que mettre des amendes à 15 balles cela ne remplit pas beaucoup les caisses de l'Etat et qu'en plus il faudrait en mettre beaucoup... c'est beaucoup de travail... c'est fatiguant... et cela ne fait pas trop surhomme ou surfemme style NCIS si vous voyez ce que je veux dire... c'est peut-être d'ailleurs aussi pour ça que vous ne voyez plus jamais d'agent descendre de leur voiture pour prendre l'intitiative de régler la circulation lorsque cela bouchonne... trop salissant et les gaz des voitures, quand même pour avoir la retraite à cinquante ans, etc...)

De la même manière, il vous suffit de prendre l'autoroute de contournement et de respecter les limitations de vitesse, vous aurez juste l'impression d'être tout seul et d'être un bobet en vous faisant déapsser par à peu près tout le monde et en particulier par les 74,01, et 600'000... Si à Genève personne ne respecte les limitations de vitesse sur l'autoroute de contournement c'est bien parce que les contrôles et la présence policière y sont insuffisants, pour ma part jamais vus... Alors que comme vous le dites, il suffirait de faire patrouiller 3 ou 4 fois par jour une voiture avec les feux bleus roulant à la vitesse precrite pour calmer un peu tout le monde, mais pensez donc, eux ils dont derrière les écrans, avec des joysticks, maintenant ils ont l'impression d'être des techniciens informatiques...

Résultat, une technique de survaillance qui nous coûte les yeux de la tête, qui ne contrôle rien, avec pour résultat un accident tous les 15 jours sur l'autoroute de contournement, une ville qui se bloque immédiatement de la versoix au foron, et des milliers d'heures et d'argent perdus pour tout le monde pendant que la maréchaussée regarde ce qui se passe sur ses écrans...

La présence visible de voitures de police sur les autoroutes cela existe depuis dix-mille ans aux usa au japon etc.. mais à genève ? non, trop fatiguant, qu'est ce que vous croyez, que les policiers genevois sont payés pour rouler dans cette circulation harassante ? vous plaisantez...

Écrit par : quidam | 06/05/2013

@quidam :

J'apprécie le point pour les vélos, on pourrait également mentionner leur circulation sur les trottoirs, j'ai vu des choses incroyables.

Votre idée de patrouilles en véhicules de police est très bien mais juste pour préciser cependant, je parlais surtout des véhicules banalisés. Car je n'ai jamais vu de comportements périlleux avec une voiture de police bien visible dans le coin.

En revanche, laissez-moi vous raconter une anecdote à laquelle je repense soudainement...

Une fin de matinée d'un dimanche matin il y a peu, j'empruntais la Route de Lausanne direction Genève. Dès après la station essence, un excité dont on taira la provenance s'est mis à coller les voitures qui respectaient les limitations de vitesse, et à slalomé entre, sans jamais pouvoir les dépasser de beaucoup.
Nous avons roulé ainsi jusqu'à la hauteur du Jardin botanique où, aux feux, une voiture toute blanche s'est approchée de celui-ci, avec des hommes tout en bleu à l'intérieur, qui lui ont parlé. Cela n'a pas été plus loin que ça mais, alors que la voiture des policiers bifurquait sur Nations, l'individu en question a continué son chemin direction centre, désormais calmement.

J'avoue que là, j'ai eu un instant de bonheur.

Écrit par : Danijol | 06/05/2013

Ce dimanche vers midi, une espèce de grosse bagnole beige aux plaques 30'000 (numéro précis conservé) me suivait quai Gustave-Ador à la hauteur du parc de la Grange, direction Vésenaz, là où il y a quelques années l'on a supprimé une voie de circulation pour y mettre une bande cyclable où je n'ai jamais vu un seul vélo.

J'attendais que celle-ci bifurque sur la contre-route et le retour aux 2 présélections pour me mettre sur celle de droite, suivant des véhicules. Eh bien figurez-vous que ce crétin a voulu me dépasser par la bande cyclable! N'entendant en tout cas pas lui laisser ce luxe nous rapprochant des lois routières du Togo, il m'a klaxonné, puis dépassé par la gauche pour venir devant moi, s'intercalant entre la voiture qui me précédait et moi, gagnant 10 mètres!!

Je ne vais pas donner ici d'autres détails mais voilà, l'on voit que si l'être humain est con, certains le sont décidément bien plus que d'autres.

Écrit par : Danijol | 23/02/2014

Vu ce qui se passe ces jours à Champ-d'Ollon, puis-je relancer ma proposition du mois de mai 2013...?

Écrit par : Danijol | 01/03/2014

Les commentaires sont fermés.