01/03/2013

Les directions des télévisions regardent-elles leurs journaux télévisés?

Cela fait longtemps que je sais que dans notre pays, à de rares et agréables exceptions près, les journalistes n'ont pas à coeur de parler le meilleur français du monde ou ont tendance à se répéter. Mais on ne peut tout de même pas tout laisser passer sans réagir...

Sur la chaîne régionale genevoise Léman Bleu, l'un des présentateurs habituels bafouille régulièrement. Cela ne lui enlève rien d'une sympathie et compétence certaine. Mais tout de même. Lorsque, probablement à force de vouloir parler le plus vite possible, l'on enchaîne les erreurs, les cafouillages, les "euh..." et autres excuses, c'en devient insupportable pour le téléspectateur.

Dirigeons-nous maintenant vers la grande soeur. Une présentatrice des journaux de cette chaîne trébuche elle aussi à tout bout de champ, et depuis longtemps. Visionnez les titres du journal de 12h45 du 1er mars 2013 et vous en aurez un bel échantillon. Je m'en excuse auprès d'elle si, par impossible, elle devait lire ce billet, mais je dois dire que c'est à ce moment là que j'ai considéré que je ferais mieux d'éteindre ma télé et de me mettre à écrire ces quelques lignes.

Entendons-nous bien, même si j'ai personnellement beaucoup de réserves sur la télévision en général, il n'en reste pas moins que ces deux chaînes font partie de celles que j'aime bien, voire que je recommanderais. Leurs équipes font de la télé mille fois mieux que je ne la ferais moi. Mais leurs directions seraient bien inspirées de s'empresser de rehausser le niveau d'élocution. Pour ne pas perdre des téléspectateurs. Et, accessoirement, élever leur niveau et celui de la société en général.

Car si l'on demande un bon niveau de français pour n'importe quel poste administratif de n'importe quel bureau, l'on peut exiger la même chose -au moins- pour présenter des journaux télévisés, non?

Commentaires

Élocution : Les directions des télévisions romandes regardent-elles leurs journaux télévisés?

De toute évidence la réponse est négative !
Les fautes de français sont nombreuses et les journalistes se contentent vraiment de peu ! Il fut un temps où on exigeait du journaliste une très bonne connaissance de sa langue. Aujourd'hui, tel n'est plus le cas et l'on entend - ou lit - à peu près n'importe quoi !

Des exemples ? La société X, basée.. - Les prochaines vingt-quatre heures - Les prix ont augmenté de 0,5 point, soit de 3 % à 3,5 % - etc, etc...

Si cela continue à ce rythme, on poura dire aux jeunes qui ont de la peine à assimiler quelques règles élémentaires du français :"Si tu ne travailles pas davantage ton français à l'école, tu resteras journaliste toute ta vie..."

Écrit par : Michel Sommer | 02/03/2013

Juste! Prenez aussi la "performance" du correspondant RTS à Zurich du dimanche des votations.
Rajoutez tel chef de parti politique à Genève, tel candidat valaisan (tous deux de la police, tiens donc!).
L'élocution de la majorité des députés communaux et cantonaux à Genève.
Partout, de grossières erreurs, des "euhhhh" parfois après chaque mot.
Et certains ne voulaient pas du mercredi matin à l'école...
C'est 5,5 jours sur 7 qu'il faudrait pour tenter de sauver la situation! :(

Écrit par : Dur dur | 04/03/2013

S'il ne s'agissait que d'élocution...
Mais la lourdeur du parti pris idéologique...

Écrit par : Géo | 04/03/2013

Oui...mais au risque de vous surprendre, personnellement si je dois choisir entre écouter un journal ou débat rempli de partis pris mais correct et agréable à l'oreille, et un autre impeccablement neutre mais truffé de fautes, de grasses onomatopées et autres solécismes, je préfère le premier! Le bonheur étant dans une conjonction des deux, bien entendu...

Écrit par : Danijol | 05/03/2013

Moi qui me demandais si les directions des télés regardaient leurs journaux, pour la façon qu'ont certains présentateurs de parler. Et bien, j'ai vu comment parlait une de ces directions justement et, du coup, je ne m'étonne plus de rien. Je m'explique.

Attendant dimanche soir une rediffusion d'une émission appréciée sur Léman Bleu (GGÀC en nom de code), rediffusion jamais arrivée pour cause d'émission sportive d'ailleurs, je tombai sur "Pulsation" qu'habituellement je préfère éviter. Là, cette fois, une intéressante interview du directeur des HUG m'a fait la suivre, jusqu'au bout. À recommander.

L'entretien était mené par le directeur de cette chaîne. Et bien, la collection des "euh" était plus que dérangeante pour ne pas dire irritante. Je n'ai pas compté, mais je pense qu'à 3 ou 4 par phrase on arriverait vite à une centaine.

Mesdames, Messieurs les présentateurs, regardez-vous, écoutez-vous! Arrêtez de nous imposer ces "euh" permanents, s'il vous plaît!

Ce ne serait pas bien parler, juste, pas mal parler.

Écrit par : Danijol | 03/06/2013

La présentatrice qui a l'honneur de ces lignes, celle qui régulièrement trébuche et qui, dans les grands jours, en sourit, celle qui dit "et pi" au lieu de "et puis", "vé-vé-vé" au lieu de "w" pour les sites internet et enfin, qui nous retrouve "au même endroit"... nous en a commis une autre aujourd'hui.

Concernant le terrible accident de train espagnol qui a fait tant de victimes aujourd'hui, voilà qu'elle nous dit que les sauveteurs travaillent "d'arrache-pied".

Quand on essaie d'imaginer ce que les sauveteurs doivent voir dans les accidents de train ou de voiture, fallait oser. Allez, qu'elle ne nous le répète pas, au moins.

Écrit par : Danijol | 25/07/2013

L'héroïne de ces lignes n'est cependant pas toute seule. Une certaine Drucker sur France 2 que je vois grâce à TV5 Monde (j'ai en effet déprogrammé les autres chaines françaises vers l'âge de 25 ans) ne sait pas parler. C'est triste, mais c'est vrai.

Voici, on s'accroche :

"Alors eee ce soir eee nous allons voir eee le reportage de François eee Dupertuis..." (Nom imaginaire)

Et tout ça, chaque fois que je la vois. Et je vous dis pas quand c'est leur président qui enchaîne. Bref...

Un motif pour éteindre la télé.

Écrit par : Danijol | 29/12/2013

Les présentateurs des journaux télévisés lisent des prompteurs qui ne défilent pas toujours à la bonne vitesse et écrits par d'autres :-)

Il faut avoir beaucoup de métier pour mémoriser toutes les informations du jour, improviser sur les temps morts et changer des mots au pied levé.

A tout prendre, je préfère les cafouillages, les gens simples et peu expérimentés plutôt que la diction parfaite mais grimaçante de certaines dont chaque syllabe laisse apparaître une somptueuse dentition souriante sans aucun rapport avec les propos :-)

Nous avons une excellente télévision, il suffit de se rendre sur les autres chaînes pour s'en rendre compte.

Je suis beaucoup plus dérangée par les fautes d'orthographes incessantes des titres et des articles de nos journaux web.

Écrit par : Jmemêledetout | 29/12/2013

@ Jmemêledetout :

Là je suis navré, mais je ne suis pas d'accord avec vous. Il y a des gens qui arrivent parfaitement à bien présenter un journal télévisé, quelles que soient les langues d'ailleurs, j'en suis assez pour l'affirmer. Et d'autres qui trébuchent à tout bout de champ. Sans doute très bons dans d'autres choses, mais on ne leur confie pas un journal télévisé, qui plus est en direct.

Mais il est vrai que les fautes écrites sont aussi rageantes, car même si les délais sont serrés, l'on peut se relire et faire corriger le cas échéant.

Pour le reste, personnellement je ne dirais pas que notre télévision soit excellente mais je la soutiens néanmoins.

Écrit par : Danijol | 29/12/2013

@Danijol

On ne peut pas être d'accord sur tout ;) Mais c'est vrai que lorsque la dame en question est là, je n'écoute pas les nouvelles, mon cerveau décroche ;) Pas forcément pour les mêmes raisons, je ne la trouve pas sympathique, ces choses là ne s'expliquent pas.

Par contre ce qui me hérisse parfois le poil, ce sont les voix criardes. Je suis très sensible aux voix. Là je zappe aussitôt.

Écrit par : Jmemêledetout | 30/12/2013

Vous n'osez pas la citer il semble mais moi je le fais : Il s'agit de Wutrich Agnès n'est-ce pas? Après une semaine de déraillements, je peux le dire. Temps d'arrêter ce grand n'importe quoi je trouve, fichue RTS!!!

Écrit par : Parker Joan | 08/02/2014

La présentatrice du 12:45 nous en fait des pas mal, c'est connu, mais aujourd'hui ça mérite à nouveau quelques mots ici.

En parlant d'une comédienne (Brigitte Rosset, c'est un plaisir de la citer), voilà qu'elle nous dit qu'elle va faire son one-man-show. Et qu'elle le répète, jusqu'à que sa collègue de la culture un peu plus alerte ne la corrige en rigolant, et parle de one-woman-show.

Il est vrai que pour ce qu'elle nous a servi jusque là, il n'aurait pas fallu attendre plus.

Petite note positive toutefois, le rocailleux de Léman Bleu n'est plus à l'antenne, il a été remplacé par un jeune et talentueux journaliste à l'élocution parfaite, et une autre jeune collègue qui elle, malheureusement, fourche presque autant que sa consoeur de la RTS.

Bien dommage, mais peut-être arriverons-nous un jour à avoir deux présentateurs parlant correctement sur Léman Bleu.

Écrit par : Danijol | 23/04/2015

Attachez-vous, voyez ce dont est capable la présentatrice du 12:45 de la RTS, celle qui a eu le triste honneur de ces lignes :

"...que vous représentez aujourd'hui eeee M. le conseiller d'État bonjour, vous êtes le chef eeee de l'éducation à Fribourg, alors eeeee ce concordat effectivement eeee il existe, eee néanmoins eeee beaucoup de cantons n'y adhèrent pas eeeee..."

laissons le reste et allons directement au bouquet final, "Monsieur...(prononcer mon!!) le conseiller d'État..."

Vous ne me croyez pas? Regardez... (dès 0,30)

http://www.rts.ch/play/tv/le-12h45/video/initiative-sur-les-bourses-detudes-les-precisions-de-jean-pierre-siggen-dir--de-linstruction-publique-de-fribourg?id=6772649

Si dans toutes les boites les patrons ou directeurs laissaient partir tout en vrille comme cela... pfff. Jusqu'à quand devrons-nous supporter cela ?

Et dire que mon père m'a corrigé gamin en me demandant pourquoi je m'exprimais en intercalant parfois des "eee"...

Écrit par : Danijol | 11/05/2015

Et c'est de loin pas mieux à la radio romande! Je me porte mieux depuis que je n'écoute plus ces deux médias romands, rien que pour l'énervement en moins....ça vaut la peine de s'épargner!

Écrit par : Corélande | 11/05/2015

Les commentaires sont fermés.