29/10/2012

Commerçants : Là, il va falloir que l'on discute un peu...

Horaires diffus, Noël en octobre, Escalade itou, sales... Commerçants, ressaisissez-vous !

Je commence par une déclaration sincère : Je vous aime bien ! Et je trouve qu'à Genève, nous avons de bons magasins, de tout et avec un bon service. Mais là, il faut vraiment que l'on discute un peu...

Tout d'abord, quelque chose de gênant depuis longtemps. Certes, ce n'est pas la fin du monde, mais pas joli du tout : Pourquoi donc, en périodes de soldes et même à d'autres moments, affichez-vous partout "Sale" ? Je parle la langue de Shakespeare, du moins me défends-je. Mais ne vous rendez-vous pas compte qu'une bonne partie de la population ne la parle pas ? Que nos enfants ont de vous comme première lecture quelque chose de...sale ? Si au moins cela figurait en quatrième position après nos trois langues nationales, je ne dirais rien. Mais non ! Récemment, sur les vitrines d'un grand magasin proche de la gare Cornavin, il n'y avait que "SALE" d'écrit, et avec des lettres d'un demi mètre de hauteur, s'il vous plaît ! Et dans un autre grand magasin d'habits, quelques présentoirs ici ou là avec ce même mot. Du plus mauvais effet. Arrêtez vite cela, de grâce...

Ensuite, avant même que de songer à allonger vos horaires, il serait bien que vous les harmonisiez. De par la loi, bien biscornue, il y a quatre heures de fermeture possibles durant la semaine. Ca n'est clairement pas en votre faveur. Mais surtout, il est incroyable de voir tant de vitrines qui ferment encore à 18:30 ! Combien de fois ne me suis-je pas trouvé devant porte close ? Fermer à 18:30, ce n'est fait que pour ceux qui travaillent à proximité et finissent avant 18 heures. Pour tous les autres, et il y en a beaucoup, c'est perdu. Et qu'on ne vienne pas me dire que l'on peut faire ses courses le samedi ! La liberté est de décider d'une soirée avec quelqu'un et de trouver ce que vous souhaitez cuisiner n'importe quel jour de la semaine. Donc, au moins, fermez tous à 19 heures ! Pour autant, je ne souhaite pas que vous travailliez encore plus, vous pourriez commencer plus tard le matin, pour compenser...Avez-vous vraiment beaucoup de monde à 8 heures du matin ?

Et le plus fort dans l'affaire, c'est que certains magasins de la même enseigne ne ferment pas à la même heure. Une grande chaîne d'électronique, par exemple, ferme le samedi à 18 heures suivant les endroits et toujours à 17 heures suivant les autres. Un exemple ? Alors que j'avais passé une bonne partie de mon samedi à comparer des ordinateurs, je m'étais décidé pour l'un qui se trouvait à une succursale de la rue de Carouge. Arrivé devant celle-ci à 17 heures : juste fermée ! Elle ne m'a donc jamais vendu d'ordinateur. C'est à la route des Acacias, dans une autre grande chaîne qui était ouverte, que j'ai réalisé mon achat. Et je me rappelle également un jeudi soir, exceptionnellement tout décidé à traverser la ville pour aller à Meyrin voir plusieurs centres avec la certitude que tous fermeraient à 21 heures, que je me suis retrouvé devant les portes fermées à 20 heures, avec une amertume prononcée...Et quelques temps après, pensant que le plus grand magasin d'habits des Rues Basses allait fermer un vendredi à 19h30, comme il le pourrait, je fis un détour au sortir du travail, pour rien. Du coup, dans le doute l'on essaie même plus. Cela ne favorise pas le commerce...

Mais la palme, vous venez de la décrocher. Lorsque je brouillonnais ces lignes, autour du 22 octobre, il faisait une jolie vingtaine de degrés. Et voilà que les affaires de Noël apparurent, déjà. Même si à l'heure de lancer ces lignes dans la blogosphère les rigueurs du froid nous sont parvenues, vous avez fait fort. Trop fort. Puis, voilà que le 25 octobre j'ai vu également les premières marmites de l'Escalade. Pour ceux qui nous feraient l'amitié de nous lire hors de nos frontières, sachez que cette commémoration genevoise traditionnelle a lieu le 12 décembre. Donc, pour celle-ci ou pour Noël, tout est sur les étals près de deux mois avant. Cela ne va pas. Vraiment pas !

Cela donnerait plutôt l'envie d'une chose : Proposer que la politique légifère. Les magasins pourraient ne plus avoir le droit, quelle que soit l'opération commerciale (celles mentionnées ici ou la Saint-Valentin, Pâques ou la Fête nationale), de mettre sur les rayons quelque chose s'y rapportant, par exemple, plus d'un mois à l'avance. Comme d'autres choses qui ne peuvent être vendues que dans une période donnée. Et ne mésestimez pas les chances de succès, même sans être de farouches anti-consommation, il y a de plus en plus de gens qui pensent qu'elle a tout de même des limites.

L'idée est lancée, en réserve. Mais retrouvez un peu de bon sens, s'il vous plaît.                                

 

(Photo : Coop-City de Genève-Plainpalais, le 20.12.12, photo personnelle. Copiable et publiable mais avec mention du blog).

Coop City de Genève-Plainpalais, 20.12.12

Commentaires

Entièrement d'accord avec vous, sur tous les points. La cerise sur le gâteau, c'est Noël en octobre, avant même Halloween !

Écrit par : Kissa | 29/10/2012

Sans oublier les écriteaux "Rentrée des classes" et tout l'attirail du parfait écolier à la mi-juillet alors que nos chérubins viennent d'entamer les vacances .... Ouais vous avez raison, il y a surement plus important que ça mais faut vraiment qu'on discute ... :)

Écrit par : Loredana | 29/10/2012

Excellent article et ce mot sale me fait réagir tout comme ce fameux transporter qui passe régulièrement dans nos région ou il est écrit Swisspor.A force de lire qu'en Suisse les gens sont des porcs ,les services de l'Etat ont sans doute pris au premier degré ces lectures subjectives pour inventer un service ad hoc ,la fameuse course aux containers.Car poubelliser c'est bien mais encore faut il savoir ou sont les containers et ne pas forcer des gens âgés à courir surtout que la médecine leur recommande de ne pas sortir aux heures les plus chaudes ou quand il fait froid et qu'elles doivent apprendre la sérénité en se reposant le plus possible.Mon pays je le reconnais plus ,quel est la moyenne du Q.I de certains partis?

Écrit par : lovsmeralda | 30/10/2012

Ne souhaitant pas retoucher mon blog, j'apporte encore un complément ici. Voilà que le mardi 20 novembre à 18h30, à peine dix minutes après avoir pu arriver dans un magasin Dosenbach, les (aimables) employées crient "on ferme!". Dépité, je n'ai pu que laisser mon début de choix là-bas. Un couple de touristes, manifestement, s'est regardé ébahi et une dizaine de personnes sont sorties du magasin avec la mine des mauvais jours. Ca ne peut plus continuer comme cela, vraiment. En ce qui me concerne, j'essaie de faire le maximum pour que cela change, j'envoie un courrier à la direction de Dosenbach Suisse. N'hésitez pas à faire de même, pour n'importe quel commerce. Et surtout, qu'on ne vienne pas nous parler de crise dans le commerce genevois.

Écrit par : Danijol | 20/11/2012

Petite photo "sale" ajoutée en complément du blog sur les commerçants...

Écrit par : Danijol | 20/12/2012

Une bonne et une mauvaise nouvelle...La bonne, j'ai appris hier que le gouvernement du canton de Neuchâtel allait interdire le "Sale" pour les magasins. Quel bonheur! Je ne savais pas que cela préoccuperait une collectivité publique, je m'imaginais devoir livrer un combat long et solitaire. La mauvaise, les lapins de Paques sont arrivés, déjà! En février, 4 jours après la St-Valentin, et un mois et demi avant Paques. On ne perd pas de temps, n'est-ce pas...

Écrit par : Danijol | 18/02/2013

Nous y revoilà! Aujourd'hui j'ai vu autant les marmites de l'Escalade (à la Migros des Cygnes), ce qui a déclenché une assez grande surprise chez moi. Je n'arrive pas à m'y faire, que voulez-vous.

Mais voilà qu'à l'instant je viens de voir les premières boules de Noël à la Coop City de Plainpalais!

Je me doutais bien que le commerce genevois n'allait pas écouter les arguments d'un petit blogueur de la Tribune. Mais juste l'aviser tout de même qu'à trop jouer avec le feu, le jour où la société fixera des limites, vous risquez d'être bien surpris par leur dureté.

Écrit par : Danijol | 29/10/2013

Avec plaisir, je vois que "Julie" s'empare du sujet dans son "Encre bleue" d'aujourd'hui. Super, et je le lui dis.

Écrit par : Danijol | 19/01/2015

Les commentaires sont fermés.